World's End Harem tome 9
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 09 Septembre 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Link       
Dessin : Kotarô Shouno

World's End Harem (Shuumatsu no Harem) est un manga toujours en cours de publication au Japon et qui a connu onze tomes à ce jour aux éditions Shonen Jump. En l'an 2040, le Japon est arrivé à un tel stade technologique que les gens n'ont plus besoin de travailler. Cependant, le remède contre certaines maladies, notamment la sclérose en plaque, n'a pas été découvert, et les personnes touchées par cette pathologie doivent rester cryogénisées pendant cinq ans, le temps de développer un traitement. Ce qui n'était pas prévu, c'est que tirées de leur sommeil, ces personnes incarneraient le dernier espoir de survie de l'humanité ! En effet, un virus a éliminé tous les hommes de la planète, à l'exception de ceux qui étaient en cryostase. Seulement cinq d'entre eux sont immunisés contre le virus et certaines femmes semblent prêtes à tout pour avoir un enfant. En tant que scientifique, Reito n'a pas l'intention de céder à la tentation alors que le(s) créateur(s) du virus n'hésiteront pas à éliminer tous ceux qui se mettront sur leur route. World's End Harem est le premier manga à paraître en France du scénariste Link (dont il s'agit du premier ouvrage également) et de Kotaro Shouno (une dessinatrice spécialisée jusqu'à présent dans les mangas yaoi et hentai). Étant donné qu'il n'y a que cinq hommes encore vivant sur Terre, les femmes qui commandent tout cherchent non seulement un traitement contre le virus mais également à perpétuer l'espèce humaine en se reproduisant avec les dits sujets (sachant que l'insémination artificielle ne protège pas les bébés mâles de la maladie). Il y a beaucoup (mais beaucoup) de fan service, normal après tout, et le mystère entourant la création du virus est intéressant mais évolue très lentement. Le héros principal, Reito, essaie de rester fidèle à sa petite amie Elisa - qui a mystérieusement disparue - tout en cherchant un remède contre le virus, alors que Kyoji, le sujet numéro 1, entend bien profiter de ce harem qui s'offre à lui. Reito est qualifié de prodige par les professeurs d'université, en ce sens, il devrait être le protagoniste à suivre durant toute la saga.

Les femmes du village sacré d'Izanami ont des plans pour le patient numéro quatre (Zen): une nuit d'intrigues rituelles pour satisfaire leurs désirs mondains, mettant en vedette leur malheureux esclave. Pendant ce temps, une lutte de pouvoir se déroule à la succursale japonaise de UW lorsque la fille préférée de Kyoji, Rena, est contrainte à une rencontre intime avec Shota. Et finalement, Reito et sa compagnie arrivent à Hong Kong, pour découvrir que la situation est encore pire qu'ils ne le pensaient auparavant. Dans ce tome neuf, World's End Harem continue sa saga d'une apocalypse caractérisée par un complot politique de grande puissance avec beaucoup de sexe. Nous avons trois fils principaux. Le premier est Zen, l'homme kidnappé par un culte de femmes, il se prépare pour ce qui s'avère être leur idée d'un grand jour saint. De son côté, Karen travaille sur son chemin vers le pouvoir ultime et elle a le patient numéro trois (Doi) à ses côtés. Et puis, il y a le patient numéro deux (Reito) et son entourage, qui se dirigent vers Hong Kong, où ils apprennent ce que font les Chinois dans leur réponse au virus Man-Killer. Ils semblent avoir réussi à faire des cristaux du terrible MK. Mais dans quel but ? Tuer les rares hommes survivants en les soumettant à une dose concentrée de MK ? Ou au contraire essayer de trouver un remède ? Le fan service est très présent, comme toujours, bien que le scénario de Shôta soit plutôt sombre. Évidemment, l'arc de Reito est celui qui est le plus intéressant à lire. Les parties coquines sont amusantes, mais sa quête pour reconquérir la fille qu’il aime et découvrir le complot continue d'emporter l'adhésion. Même s'il se débarrassait des parties chaudes, le récit de Reito se suffirait à lui tout seul et le développement de l'intrigue présente un côté sombre qui pourrait bien rééquilibrer les choses.

VERDICT

-

World's End Harem reste davantage qu'une simple série ecchi. Trois fils narratifs nous attendent dans ce tome : D'un côté Zen est réduit à l'esclavage sans porte de sortie apparente, de l'autre Karen fourbit ses armes pour tenter de décrocher le pouvoir ultime, et enfin Reito poursuit sa mission de trouver un vaccin au terrible virus. World's End Harem s'est avéré être un thriller érotique raffiné offrant aux lecteurs de nombreuses interrogations sur tous les fronts.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés