Les Mémoires de Vanitas tome 8
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 03 Septembre 2020
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Jun Mochizuki

Les Mémoires de Vanitas (Vanitas no Shuki) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu déjà huit tomes aux éditions Square Enix. Paris, fin du XIXème siècle. La capitale française est en émoi depuis l'attaques répétées de créatures de la nuit. Vanitas est un humain qui travaille comme médecin pour les vampires et qui espèrent les sauver d'eux mêmes. Il utilise un livre magique appelé le grimoire de Vanitas pour dissiper une malédiction qui corrompt les vampires et les transforme en monstres suceurs de sang. Mais, selon la légende, ce même livre serait le recueil maudit qui donne naissance aux vampires les nuits de pleine lune. Noé est un vampire à la recherche de ce grimoire qui pourrait totalement changer sa vie. A bord du vaisseau flottant sur lequel il a embarqué, Noé fait la connaissance d'Amélia, une jeune femme qui vient de faire un malaise. Lorsqu'elle reprend ses esprits, elle révèle sa nature de vampire et menace la vie des passagers. Mais un mystérieux personnage entre en scène, Vanitas. En utilisant son grimoire, il maîtrise les tourments de la jeune femme. Mais qui est réellement le Docteur Vanitas, héritier du créateur du grimoire ? Quels sont les secrets qu'il détient, et quel avenir réserve t-il aux vampires ? Après un rapide passage dans l'Altus, un monde vampirifique appartenant à une autre dimension et accessible sous des conditions particulières, Vanitas et Noé reviennent à Paris où ils vont devoir traquer des chasseurs, un ordre de l'Église qui s'attaque aux vampires. La mission d'infiltration ne se déroulera pas comme prévu ...

Les sept précédents tomes offraient beaucoup de plaisir, de romantisme et de délicatesse, et en même temps, un large panache d'action. Et il n'en est pas autrement aujourd'hui, si bien que les fans de la série peuvent déjà se frotter les mains avec satisfaction. La mélodie vengeresse de l'affaire de la Bête du Gévaudan s'est dispersée comme des pétales de fleurs. Qu'est-ce qui a changé chez Vanitas et ses amis dans ce monde où la neige fond... ? Le moment du choix est venu. Voilà pour la description officielle du volume. Et qu'est-ce que tout cela signifie réellement ? La fin de l'arc de Jean-Jacques et Chloé, la vérité a été une fermeture parfaite, ce qui permet de les faire réapparaître plus tard et nous en sommes ravis. D'autre part, Jeanne et Vanitas ont également leurs moments forts, l'auteur est doué pour vous faire rire et ensuite vous mettre un couteau dans la gorge avant de commencer ce qui sera l'arc de Dominique et Mihkail qui, à première vue, sera plein de douleur et de drame (allons à la manière normale de Jun Mochizuki). Comme nous l'avons déjà écrit plus d'une fois, "Les Mémoires de Vanitas" est une combinaison d'un shonen et d'une histoire d'horreur où les vampires, les loups-garous et autres vivent dans un monde où l'obscurité rencontre la délicatesse. Il y a des scènes sanglantes, il y a aussi des secrets et des combats. En outre, ce manga est peuplé de toute une série de héros portant le nom de célèbres classiques de l'horreur et de leurs auteurs, ce qui attire parfois l'attention du lecteur. Mais ce n'est qu'un côté de la médaille. L'autre côté est que nous y trouvons toutes sortes d'éléments, souvent si étranges, mais finalement collés les uns aux autres en un tout assez convaincant. L'auteur a basé son univers sur la mécanique steampunk et y a ajouté une atmosphère gothique. Il y a aussi beaucoup de symbolisme et d'attachement à toutes sortes de détails et d'ornements - comme dans un manga de costumes (car c'est de cela qu'il s'agit ici) qu'il devrait être. Et tout cela, pris ensemble, donne un effet final très réussi, qui se ressent plus qu'il ne se découvre avec l'esprit et les yeux. Et puisque nous parlons des yeux, le manga a été illustré de manière simple mais atmosphérique. Il y a parfois un peu de noirceur ou des scènes plus sanglantes qui sont demandées, mais c'est le charme de la série. Après tout, c'est un manga léger et romantique, et comme il peut nous offrir plus de moments sombres et mystérieux, aucun amateur d'horreur ne sera déçu.

VERDICT

-

Le manga "Les Mémoires de Vanitas" continue d'afficher son propre charme. Et cela ne devient pas ennuyeux, pas même un instant. Donc, si vous avez envie d'une telle esthétique, vous pouvez plonger dans cette sombre odyssée ...

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés