Slam Dunk Star Edition tome 13
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Novembre 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Takehiko Inoue

Slam Dunk (Suramu Danku) est un Spokon (manga sportif) en trente-et-un tome parus au Japon aux éditions Shueisha et en France chez Kana. Cette nouvelle édition bénéficie de toutes nouvelles jaquettes dessinées par l'auteur. Au début de l'année scolaire du lycée Shohoku, nous rencontrons le protagoniste (pas) absolu de cette histoire, Hanamichi Sakuragi, très grand comparé à ses pairs, fort au-delà des mots, et bien sur amené à exceller dans n'importe quel sport. Il faut souligner que Hanamichi est également très irritable, enclin à résoudre les problèmes avec la violence, et aussi incroyablement malchanceux avec les femmes ... ah les femmes. Hanamichi rencontre la belle Haruko dans les couloirs, qui sera la première à remarquer ses aptitudes physiques parfaites pour le basketball, même après un test désastreux au gymnase. Il est tout de suite évident que Hanamichi n'a pas la moindre connaissance du basketball, mais réalisant la faiblesse que Haruko a pour les athlètes, il décide de rejoindre le club de l'école, même s'il est éclair que sa bien-aimée a déjà des sentiments pour un autre membre de l'équipe, un étudiant de première année tout comme Hanamichi : Kaede Rukawa. La rencontre entre les deux rivaux éternels a, comme d’habitude dans les mangas shonen, des traits audacieux. Rukawa a provoqué la colère d'un groupe de voyous et Hanamichi, avec son gang, se précipite sur les lieux; quand il arrive, Rukawa a déjà assommé tout le monde. Haruko se précipite et comprend mal ce qui s'est passé. Hanamichi est détruit, et incapable d'expliquer la vérité à sa bien-aimée (qui s'enfuit immédiatement en larmes) décide de blâmer ses deux pauvres membres malheureux du club de basket, mais défendu par leur capitaine Takenori Akagi. Ah, la comédie des malentendus.... Akagi n'est pas seulement le capitaine du club, mais aussi le frère aîné d'Haruko, qui, irrité par le comportement de notre protagoniste, le met au défi de pouvoir lui faire au moins un panier, avant qu'il n'en marque dix. Le résultat du défi sera résolu avec une victoire très volée de Hanamichi, qui, cependant, gagnera l'estime (très cachée) du capitaine, qui le voudra dans l'équipe... un pas de plus vers la création d'une équipe capable de concourir pour le tournoi national inter-scolaire.

Le match qui décide qui entre Shohoku et Ryonan participera au championnat national tire à sa fin. Akagi et ses coéquipiers ont l'avantage, mais commencent à céder à la pression, tandis que l'équipe d'Uozumi s'est retrouvée et se lance désormais dans l'attaque avec Sendo. Quelques minutes de plus et pour l'un des deux clubs les portes de l'inter-high s'ouvriront. Le pouvoir narratif de Slam Dunk trouve sa place sur plusieurs fronts: sur la profondeur psychologique des personnages, au point que nous nous retrouvons souvent à le lire comme s'il s'agissait d'un "slice of life" et non d'un "spokin"; sur leur charisme, qui va presque à l'encontre de la tendance de la philosophie de vie japonaise, qui veut que tout le monde ait un profil bas; sur les dialogues et «les bonnes phrases au bon moment»; sur les dessins, car même les super-déformés parviennent à transmettre exactement les pensées de chaque joueur - dans ce cas de Shohoku et Ryonan. Et les dessins, dans ce treizième volume, sont fondamentaux: le point culminant de cet affrontement épique entre équipe titanesques n'est confié qu'au pouvoir des images, comme tout mot serait superflu et redondant. Ceux qui sont présents dans ce volume sont des chapitres pleins de suspense : il y a ceux qui se livrent aux regrets d'avoir perdu du temps en vain; il y a ceux qui vivent tous leurs souvenirs comme en un éclair; il y a ceux qui, comme Hanamichi, vivent l'instant sans penser à rien. Mais, surtout, il y a des champions qui sont égaux en termes de pouvoir. En pratique, ces pages sont la preuve que dans certains cas, il est vraiment dommage qu'un seul vainqueur soit requis, car les deux équipes auraient mérité la victoire.

VERDICT

-

Slam Dunk est un manga sur le fait d'être un athlète, une histoire de travail acharné et de sacrifices, de rêves qui s'entrecroisent, mais il montre également la dure réalité d'être face à un adversaire insurmontable (peut-être même pire) à cause de votre négligence, comme dans le cas de Mitsui. Cette nouvelle édition permettra de (re)découvrir la série dans des tomes un peu plus volumineux (la saga fera vingt tomes au lieu de trente-et-un). Ce volume treize conclut peut-être le jeu le plus important du manga jusqu'à présent, mais peut-être aussi en général. Cela a duré très longtemps, 3 volumes, mais c'était comme si le lecteur était l'un des nombreux spectateurs, comme s'il sentait la balle heurter le sol, rebondir sur le panier. Vous entendez tout: l'anxiété, la peur de perdre (des deux équipes, pas seulement celle du protagoniste), la joie de marquer, le sens du défi entre les différents joueurs. Slam Dunk n'a pas un seul protagoniste, c'est toute l'équipe.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés