Sans-Âme tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 20 Janvier 2021
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Luca Enoch et Stefano Vietti
Dessin : Mario Alberti

Sans-Âme est en réalité le premier tome de la série italienne "Senzanima", spin-off de "Dragonero". C'est l'histoire des deux années que le jeune Ian Aranill a passées dans la compagnie de mercenaires appelée Senzanima, la compagnie la plus terrible et la plus violente qui a traversé l'Erondàr pendant les années de guerre civile. Nous sommes donc entre les histoires de Dragonero Adventures et avant l'apprentissage plus conventionnel de Ian, d'abord dans l'armée puis comme éclaireur et bien évidemment bien avant de devenir Dragonero ! Enoch et Vietti poursuivent leur fresque détaillée du monde fantastique qu'ils ont créé et ils veulent surtout que cette série nous raconte une phase dramatique de la croissance du jeune Ian. Dans ce premier volume, en effet, après un début in médias res avec le premier soldat ennemi que Ian, seize ans, tue et après la cérémonie du fil d'or pour lequel chaque soldat du Senzanima est immédiatement reconnaissable (c'est un fil d'or qui est cousu sur la peau des soldats pour créer l'image du crâne, emblème de la compagnie), nous voyons dans un flash-back sans paroles la violente querelle entre Ian et son grand-père Hérion et la fuite subséquente de la maison de Silverhide. Ian se voit alors présenter les ardeurs et les débordements de tout adolescent qui doit s'opposer aux souhaits des membres de sa famille qu'il estime être une contrainte pour sa vie et qui a besoin de se prouver sa valeur. Pour obtenir cette indépendance et cette autonomie, Ian choisit cependant la voie la plus difficile : rejoindre la société des Sans Âme.

Enoch utilise le premier tome pour commencer à esquisser ce jeune Ian, impulsif et instinctif mais évidemment déjà avec tous les attributs du futur héros et donc avec un amour pour les plus faibles qui ne peut être étouffé même face aux ordres ou aux pratiques habituelles de ses compagnons. Nous apprenons également à connaître les membres du groupe et les règles de leur vie : nous voyons le Troll géant qui donne des coups, le Carrion qui prouve pourquoi il est appelé ainsi, le Sorcier de la Compagnie qui montre les ténèbres de sa magie (mais nous verrons dans le deuxième numéro à quel point elle sera puissante), le Sans visage qui cherche des lamelles de peau d'ennemis pour les utiliser comme nouveau masque (!!!), le capitaine Greevo pour bien faire comprendre pourquoi il est le capitaine, le cannibale mortel pour ne pas manquer à son nom, et puis nous connaissons la belle Maadi, le mortel Siran et l'elfe immoral Avedis ... Donc un groupe très respectable qu'il sera intéressant de voir interagir dans les prochains épisodes. Une dernière considération : Senzanima est né dans le label italien Audace et témoigne immédiatement du contenu explicite pour les images, les thèmes et le vocabulaire. Nous sommes dans une sale guerre de mercenaires et rien n'est adouci... sauf peut-être la jeune naïveté et la bonté de Ian ! En bref, si Dragonero Adventures est destiné aux enfants, Senzanima devrait être lu par des adultes ! Enoch fait donc un travail formidable en montrant comment on peut raconter une histoire complète même en 60 pages. Le scénario muet du flashback à Silverhide est magnifique : regardez-le pour comprendre ce qu'est la littérature séquentielle pour les images communément appelées bandes dessinées!  Et à propos des dessins ? Mario Alberti est un artiste qui prouve sa valeur, son engagement et son goût à chaque épreuve (voir aussi le dernier livre Tex, Cinnamon Wells). Alberti se déplace avec encore plus d'aisance, et sa contribution à la création des nouveaux personnages dicte une ligne que les différents illustrateurs de Senzanima suivront dorénavant.

VERDICT

-

Sans-Âme est une excellente bande dessinée italienne. Il s'agit d'une série préquelle de la ligne régulière, mettant en vedette le plus jeune Ian Aranill dans les rangs de la société mercenaire appelée Senzanima. Le langage et les dessins, cependant, sont plus crus et s'adressent à un public plus adulte.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés