L'oiseau rare tome 1 : Eugénie
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 19 Août 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Cédric Simon
Dessin : Eric Stalner

Résumé : Ils sont prêts à toutes les combines pour atteindre leur rêve. Dans ce bidonville parisien, au milieu du petit peuple chassé par la spéculation immobilière, vit Eugénie et sa bande : le vieil Arthur, Tibor, l'ancien dompteur hongrois et les deux frères, Constantin et Lucien. Le ciment de cette famille, c'est Eugénie qui les entraîne dans son rêve fou de reconstruire L'Oiseau rare, le cabaret de son grand-père. Pour cela, chanter dans les rues ne suffit pas. C'est un prétexte pour attirer les bourgeois aux bourses pleines. Vols et filouteries sont leurs véritables activités. Mais les combines de plus en plus risquées, les problèmes avec les apaches et la police vont précipiter le petit groupe dans une spirale dangereuse.

Partant d’une célèbre photo d’Émile Atget, photographe émérite d'un univers désormais voué aux limbes, aux images d’Épinal, Cédric Simon et Éric Stalner retracent l’existence romanesque et fictive d’Eugénie une enfant de la "zone", extrêmement débrouillarde. Coïncidence amusante, la largeur de la "zone" la vraie, celle qui a été bâtie sur les restes des "fortifs" qui croupissent à présent sous le périphérique parisien, correspond peu ou prou au tracé de cette autoroute urbaine. Autre coïncidence, même si les coïncidences n'existent pas, cette bande d'asphalte perpétue l'idée d'une frontière symbolique avec le reste du monde. En l'occurrence, avec ce qui est a été mis au ban de la Ville. Loin d'elle. Une banlieue, en somme. Depuis la "zone" à proprement parler a reculé de plusieurs kilomètres, reclassée en limitrophes, transmutée en cités dortoirs qui, si elles furent riantes, accueillantes voire radieuses par leur confort et leur verdure dans les années 1960-1970, se sont elles-aussi transformées peu à peu en Molochs urbains anthropophages. Un parallèle, même anachronique, aurait sans doute été le bienvenu. Mais foin de sociologie anisée, même si le lecteur nostalgique à court de verveine-vodka y a vécu toute son enfance. Le récit concocté par Cédric Simon et Éric Stalner penche plus vers un agrégat de récits linéaires mélangeant quête des origines sous la forme d’un mystère familial dont la résolution se trouve probablement liée à l’étymologie du prénom de la jeune héroïne ("bien née"), et le monde (rêvé) des malfaisants au grand cœur toujours prêts à monter une arnaque au bourgeois pour (sur)vivre en se tenant les coudes. A ce titre la confrontation avec la prochaine "victime" de ces Pieds Nickelés s'annonce d'avance croquignolette. Le dessin d’Éric Stalner s’apprécie avec plaisir. Peut-être aurait-il gagné davantage en immersion avec un peu plus de détails dans les décors.

VERDICT

-

Un sympathique album, très léger. A lire pour s'évader.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés