L'Epervier tome 10 : La Princesse indienne
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 28 Octobre 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Patrice Pellerin

Yann de Kermeur, alias l'Epervier, est envoyé par la cour en mission au Canada. Pour l'ancien corsaire, c'est le début d'un long voyage. A peine arrivé à Louisbourg, il est déjà menacé par le capitaine Karrer. Les tensions du voyage ne semblent pas s'estomper, et sa mission royale menace de devenir de plus en plus difficile. Yann est impatient de lire sa prochaine lettre d'instruction. Tout au long du voyage, il reçoit des ordres écrits du roi, qui vise à maintenir un maximum de secret pour assurer le succès de l'opération. Quels dangers attendent notre marin brestois dans le vaste intérieur canadien ?

Yann a une mission du roi de France, mais les détails de cette mission ne lui sont pas encore connus. Il doit également s'occuper d'une princesse indienne qui lui a été confiée. Il remarque beaucoup d'opposition, et à un moment donné, sa vie semble même être en danger. Il ne comprend pas vraiment d'où elle vient. Il y a aussi quelque chose sur une autre femme, Agnès de Kermellec, mais pour ceux qui n'ont rien lu des épisodes précédents, cela reste assez obscur. Pendant longtemps, elle a cru que Yann n'était plus en vie. L'Epervier de Patrice Pellerin s'est tranquillement glissé (10 albums en 26 ans) au sommet des BD de pirates. L'Epervier n'excelle pas forcément à cause de son action rapide ou de ses scènes sanglantes, mais justement à cause de la retenue que lui montre Pellerin. Pellerin prend le temps de raconter son histoire et obtient ainsi une épopée lente et magnifiquement composée, mais surtout crédible et humaine. Les dessins sont également de plus en plus détaillés sans perdre en clarté, ce qui est particulièrement agréable avec les bâtiments par exemple. Les navires sont également dessinés avec beaucoup de soin et d'attention, cependant, nous sommes assurément dans une version romantique du XVIIIème siècle. Tout semble ratissé et même les paysages sont soignés, certainement pas rugueux. Yann a déjà eu un coup de hache sur l'œil, mais c'est maintenant une ligne nette, pas une vilaine cicatrice. À un moment donné, il y a une scène de torture. Le torturé crie : AAAAAHHHH en lettres majuscules rouges. L'horreur n'est pas transmise, c'est là que la propreté entre en jeu. La coloration est également soignée. Beaucoup d'images d'ambiance avec un ciel bleu clair. Dans les visages, il y a toujours une ombre et c'est parfois un peu trop fort, car il n'y a guère de visages sans cette ombre.

VERDICT

-

Cette partie de l'Epervier s'avère très réussie. Patrice Pellerin nous offre une fois de plus un album d'une extraordinaire précision graphique et à l'intrigue prenante. En revanche, une plus grande brutalité aurait été la bienvenue. La dureté de la vie au XVIIIème siècle reste un peu mise à l'écart.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés