Tank Girl Forever
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Février 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Alan Martin
Dessin : Brett Parson

"Avec de grandes responsabilités viennent de grandes tenues..." Les mésaventures de la célèbre Tank Girl se poursuivent dans le deuxième chapitre de sa toute première série de bandes dessinées en cours. Après l'apparition d'une étrange lumière dans le ciel, Tank Girl se réveille et découvre qu'elle est une super-héroïne à part entière. Mais comme tous les super-héros, elle se retrouve face à son ennemi juré, en l'occurrence Bad Seed, alias Barney ! Le monde a réclamé un véritable super-héros ! Malheureusement, il s'est trompé de numéro, et Tank Girl a répondu !

Ce roman graphique rassemble la deuxième histoire en quatre parties de la série de bandes dessinées anarchiques en cours de Tank Girl, alors que notre héroïne se retrouve prise dans un monde de bêtises de super-héros et de coups de poings en quatre couleurs et quatre lettres. Les fans de BD américaines apprécieront le thème de cette aventure, dans laquelle Tank Girl et ses copains sont transformés en héros costumés aux capacités étonnantes - à l'exception de Barney qui, pour une raison quelconque, a déraillé et est devenu un super-méchant appelé Bad Seed (Nick Cave, au fait, est introuvable). L'ouverture du premier épisode rappelle la société sans scrupules Marsofu du conte précédent, Action Alley. Cependant, il s'agit d'un faux-fuyant, car l'intrigue prend immédiatement une tournure très différente, et on nous présente le mystère de la raison pour laquelle Tank Girl et compagnie ont soudainement acquis des super-pouvoirs. Si vous vous êtes déjà demandé à quoi aurait ressemblé le gang s'il avait été créé pendant l'âge d'argent de la bande dessinée, vous pouvez maintenant le découvrir ! L'artiste Brett Parson continue à développer son look caractéristique de "bande dessinée vieillissante", avec des pages brunies et des couleurs mal alignées. Il capture également certaines poses classiques de héros de BD américains et des explosions d'énergie à la Jack Kirby. Serait-ce le début d'un tout nouvel univers cinématographique de super-héros ? Non. Non, absolument pas ! Les deuxième et troisième chapitres prennent en partie la forme d'une histoire de Secret Origins, qui nous ramène à il y a 13 ans, lorsque Barney passait beaucoup de temps avec une nouvelle amie appelée Joanie - au grand dam de Tank Girl et Jet Girl. Joanie a mis la sécurité de Barney en danger en l'encourageant à participer à des sports extrêmement stupides. En y repensant, c'est peut-être l'influence de Joanie qui a conduit Barney à participer à la dangereuse course de pastèques à Skidmarks. Aujourd'hui, l'esprit de Joanie, disparue depuis longtemps, est revenu. 

Bien que nous soyons initiés aux versions costumées de Tank Girl, Jet Girl et Sub Girl assez tôt dans la procédure, l'écrivain Alan Martin nous fait attendre un peu pour l'entrée de Booga l'Enfant Merveilleux - qui arrive à point nommé. Pendant ce temps, Zulu Dobson et Camp Koala découvrent les preuves d'une attaque de météorites - ce qui nous a immédiatement fait penser qu'il doit y avoir un lien de type Smallville avec l'émergence des super-pouvoirs des personnages principaux. La mention de la téktite par Dobson est un peu de la vraie science, bien qu'il devrait plus précisément désigner l'impacteur comme un météorite plutôt que comme un météore ou un astéroïde. Très vite, Camp devient bizarre, il a des visions cauchemardesques et sanguinolentes semblables à celles de Barney... mais il est généralement assez étrange dans le meilleur des cas ! Après quelques insinuations scandaleuses à base de saucisses lors d'un barbecue au cours du troisième épisode, les choses deviennent plutôt sérieuses alors que la saga approche de son point culminant. Elles deviennent aussi carrément bizarres. Certains panneaux sont inexplicablement laissés en noir et blanc. D'autres semblent avoir été coloriés par un jeune enfant. Une page semble avoir été arrachée - espèrons que ce n'était pas un élément essentiel de la résolution ! Après avoir lu tout l'ouvrage, nous ne savons toujours pas comment les protagonistes ont acquis leurs capacités. Quelle était la source de cette étrange lumière venue du ciel ? Le titre de ce roman graphique semble ironique au vu de la façon dont l'histoire se termine. Serait-ce la fin pour un personnage bien-aimé ? C'est ce que nous aurions pu penser si Sub Girl n'avait pas déjà fait face et survécu à une épreuve similaire. Un espoir supplémentaire est offert par la dernière page, qui fait référence à des images de la fin de Star Trek II : The Wrath of Khan et de Blanche-Neige.

VERDICT

-

Malgré les moments plus sombres de ce récit, il y a encore de quoi divertir les lecteurs de BD. Tank Girl Forever comprend également les dessins des costumes de Parson pour les personnages principaux et montre l'élaboration d'une page intérieure et des couvertures mensuelles de la bande dessinée, depuis les croquis jusqu'aux dessins entièrement encrés, colorés et lettés, qui vous émerveilleront.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés