Batman Death Metal tome 1 Megadeth Edition
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 26 Mars 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Scott Snyder
Dessin : Greg Capullo
Couleurs : FCO Plascencia

Dans le sillage de Year of the Villain et du run de Scott Snyder sur Justice League, Batman Death Metal nous plonge directement au cœur d'un nouvel univers sombre de DC. La Terre a été enveloppée par le Dark Multiverse, Perpetua est en train d'accomplir un carnage à travers le multivers, et la Justice League est maintenant presque complètement à la merci du Batman Who Laughs. L'humanité s'accroche, luttant pour survivre dans un monde infernal et tordu, tandis que Wonder Woman, Batman et Superman se sont séparés et continuent de se battre contre les horreurs terrifiantes de cette nouvelle réalité. Ce volume (comporte Dark Knights : Death Metal #1) bascule dès le départ, littéralement en fait. Scott Snyder tisse un récit captivant parsemé d'expositions complexes qui vous entraîne sans effort dans cette nouvelle réalité déformée. Wonder Woman est maintenant reine des enfers, le royaume qui avait été officiellement Themyscira est maintenant un goulag enflammé, avec des cages et des fosses pour ceux qui sont assez malheureux pour avoir été condamnés à ses profondeurs par le Batman qui rit. C'est formidable de voir Diana prendre le devant de la scène, les plaisanteries avec son fidèle allié - un Swamp Thing plutôt émacié -   sont également brillamment écrites par Snyder, et la préparation de l'éventuel affrontement de Wonder Woman avec le Batman Who Laughs ne vous laisse aucun doute que Snyder tire de tous les côtés ici. Bien sûr, le vrai Dark Knight attend dans les coulisses que son moment arrive, et lorsque Batman fait son mouvement, tout le monde s'assoit et le remarque.

Inutile de dire que l'artiste Greg Capullo donne vie à tous les aspects du scénario plein d'action de Snyder de la manière la plus étonnante qu'on puisse imaginer. La représentation de la Terre par Capullo, avec ses héros et ses méchants, déformée presque au-delà de toute reconnaissance par le Dark Multiverse, est un spectacle impressionnant. Vous vous retrouverez à feuilleter les pages en arrière et en avant tout en essayant de traiter la portée et l'échelle de tout ce que Capullo a réalisé ici, ainsi que les encres de Jonathan Glapion et les couleurs de FCO Plascencia, alors que Wonder Woman défie un dinobot furieux Bat-Rex, Robin se cache comme des gargouilles souriantes sur les toits, la charge de l'équipe d'attaque des morts-vivants de Batman vous épatera, et le plaisir sinistre de Batman Who Laughs dans le chaos qu'il a déclenché est si palpable qu'il s'exfiltre presque de la page. Vous seriez pardonné de penser que tout cela semble un peu accablant, parce que vous avez raison. N'ayez crainte cependant, car, si vous n'avez pas tendance à lire si souvent de grands événements de comics ces jours-ci, Batman Death Metal propose une sorte de récapitulatif en profondeur à mi-chemin, donc même si vous n'avez rien lu avant cet événement, vous pourrez vous lancer directement et en profiter sans trop de problèmes, car Snyder a fait un excellent travail en veillant à ce que la grande révélation du nouveau prisonnier dans la fosse vous fournisse toute la trame de fond dont vous aurez besoin pour vous tenir au courant. En revanche, cette édition Megadeth (à la couverture collector) ne comporte pas même un tiers de ce que réunissait le tome 1 régulier de Batman Death Metal, vendu seulement 8€ de plus. Autant dire que si vous n'êtes pas un fondu du groupe américain, l'achat de l'édition classique est un bien meilleur rapport qualité/prix que celle-ci.

VERDICT

-

Le battage médiatique et les attentes entourant le Death Metal ont été phénoménaux. Certains pourraient affirmer que les scénarios de Perpetua, Dark Multiverse et Batman Who Laughs ont maintenant été traités pour toute leur valeur. Batman Death Metal donne un départ fantastique à cet événement , et il contient tous les ingrédients qui en feront un succès infaillible ! Toutefois, cette édition Megadeth est très fortement amincie par rapport à l'édition de base du comics (40 pages contre 200); certes il y a l'aspect collector en jeu mais la précédente publication est certainement à recommander si vous n'êtes pas un féru de musique ...

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés