Dark Sector
Plate-forme : PlayStation 3 - Xbox 360
Date de sortie : 11 Avril 2008
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10
Attendu depuis plusieurs années, Dark Sector débarque enfin sur consoles.

Il était une fois  ...

Signé Digital Extremes (Unreal Championship, Pariah), Dark Sector est un jeu d'action à la troisième personne assez étonnant. Vous y incarnez un agent spécial nommé Hayden Tenno, envoyé dans un pays de l'Est fictif, afin de mettre un terme aux agissements de Mezner, un scientifique russe qui aurait mis la main sur une arme biologique développée lors de la guerre froide. Pire, ce sinistre individu a décidé de faire un test grandeur nature, afin de s'assurer de son efficacité. Hélas pour Hayden, la mission va mal se passer et il va être physiquement touché par le virus. Une excroissance va en effet rapidement pousser sur son bras, et le personnage gagnera de nouveaux pouvoirs, au fil que le poison gagnera son organisme, au point de pouvoir générer un bouclier ou de devenir invisible.  Au commencement, le jeu est assez tranquille avec les classiques armes à feu, mais l'outil essentiel restera le glaive, un disque circulaire qui permettra d'éliminer les ennemis à distance, c'est à dire souvent des zombies.  Et là Dark Sector montre son vrai visage : un jeu d'action noir et violent (déconseillé aux moins de 18 ans). Le sang glique partout, les membres déchiquetés valsent dans tous les sens, âmes sensibles s'abstenir. Nonobstant, l'intelligence artificielle du jeu semble parfois assez étrange, et les ennemis rencontrés sont bien vite redondants.

Dark Sector propose une réalisation pour le moins spectaculaire. Le jeu exploite très bien les capacités du support et se montre très propre graphiquement, avec des textures pour le moins fines, et des animations très coulées. Les environnements sont parfois assez classiques, mais au moins, vous ferez du voyage, des entrepôts suspects, en passant par les ruelles obscures, ou le cimetière effrayant. Le tout est baigné par une bande son très jolie, digne d'un grand film d'action, ainsi que des doublages crédibles et des bruitages réalistes.

Un jeu rythmé.

Simple à prendre en main, Dark Sector reprend le panel de mouvements inhérents au genre (saut, roulade, course, cachette derrière un mur, tir). Le glaive lui se manie quelque peu comme un boomerang et permet donc de récupérer des objets situés assez loin dans le décor ou actionner un interrupteur. Le glaive pourra également être exploitée avec l'électricité, le glace ou le feu, afin de le rendre encore plus performant et - souvent - de libérer un passage. Sur PlayStation 3, vous pourrez contrôler la trajectoire du glaive soit avec le stick analogique, soit en utilisant les fonctionnalités Sixaxis.  Le combat au corps à corps est lui bien plus délicat puisque la caméra a tendance à tanguer et quelques bugs de collisions se font parfois sentir.

Dark Sector devrait vous occuper pendant une petite dizaine d'heures, le standard actuel pourrait-on dire. Le jeu est d'ailleurs assez grand public, puisqu'aucune difficulté particulière ne se fait ressentir, même en mode Normal (une option "Folie" sera débloquée une fois le jeu terminé).

Dark Sector comprend enfin un mode multijoueur jouable jusqu'à dix en ligne. A dire vrai, on peut passer à côté sans problème, tant l'intérêt est relatif. Deux modes de jeux sont présents, Infection (où un joueur incarne Hayden, les autres des soldats), où le but est soit se survivre (Hayden) soit de tuer (les soldats). Dans Epidémie, il s'agit d'une gueguerre entre soldats russes et agents spéciaux. Cinq cartes sont proposées au total, autant dire qu'on en fera vite le tour, sans vraiment l'intention d'y revenir.

    

VERDICT

- Dark Sector est une très bonne surprise. Un jeu d'action défoulant, bien réalisé, accrocheur, et pour le moins dynamique.
© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés