Rhum Héritage (1715-1721) tome 2 : Les flammes de la révolte
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 14 Avril 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Tristan Roulot
Dessin : Mateo Guerrero

Dans la série Rhum Héritage, tout tourne autour de la fabrication du rhum dans les îles françaises des Caraïbes, et des conditions de vie difficiles auxquelles étaient soumis les esclaves qui travaillaient dans les lantations de canne à sucre. Nous sommes à la fin du XVIIe siècle, et le jeune Jean Rouen, fils d'un verrier ruiné, s'embarque pour la Martinique, avec pratiquement rien en poche, espérant y prospérer, car les choses ne vont pas très bien dans la France de Louis XIV. Sur le bateau qui l'emmène vers sa nouvelle destination, il rencontre le père Labat, un ecclésiastique sympathique, qui, chargé d'alambics, veut tenter sa chance comme passionné de chimie et de botanique. En chemin, ils sont attaqués par un navire anglais et cela crée une amitié entre le Père Labat et Jean, puisque ce dernier le sauve de l'attaque. Une fois arrivé à destination, l'avenir de Jean passe par les plantations de canne à sucre, avec les esclaves noirs. En fait, il sympathise rapidement avec deux frères et sœurs esclaves (un garçon et une fille), deux anciens princes africains. Tombé follement amoureux de la jeune fille, Jean va tout faire pour l'épouser, tandis que le cruel maître et propriétaire des plantations, va se mettre en travers de son chemin encore et encore.

Le deuxième tome couvre une période encore plus délétère de l'histoire. Le régime de l'Exclusif interdit aux colonies de commercer avec les puissances environnantes. Le tafia du XVIIIème siècle est soumis à un régime encore plus strict puisque, depuis l'Édit du 24 janvier 1713, son commerce avec la Métropole est interdit. Cet Édit stipule que "le commerce des eaux-de-vie de mélasses ou sirops de sucre, bière, cidre, poiré, hydromel, grains, marcs de raisins, lie et baissière de vin est défendu à peine de confiscation et de 3000 livres d’amende, exceptions portées par la déclaration pour la Normandie et partie de la Bretagne". De facto, la production et le commerce de tafia est interdit en Métropole, non seulement pour protéger les eaux-de-vie de vin produites sur le territoire et déjà largement exportées (et fortement taxées), mais également pour empêcher une certaine forme de désordre. Depuis la fin du premier volume, quinze ans se sont écoulés, Jean Rouen est devenu le propriétaire d'une fabrique de rhum après bien des écueils et a finalement épousé Iya, l'ancienne esclave à présent affranchie, qui lui a donné un fils nommé Baptiste. Jean aimerait qu'il reprenne en main l'affaire familial, la production de sucre et de mélasse augmente fortement durant cette décennie, mais Aya a d'autres projets en tête et désire que son fils retrouve le rang royal qu'avait les siens avant de tomber dans l'esclavage. La situation sur l'île sombre davantage dans le chaos, la contrebande d'alcool a le vent en poupe et le pouvoir du gouverneur apparaît contesté. Pendant que "l'exécutif" local part négocier à Versailles, les esprits s'échauffent et un jour de 1717, la République de Martinique est prête à émerger. Nous retrouvons in fine l'histoire du rhum portée à la bande dessinée à travers une intrigue classique de l'école franco-belge dans laquelle on trouve le plus d'avoir le dessin de l'espagnol Mateo Guerrero (Gloria Victis, Jakob Kayne). Un récit de coupe historique sur lequel le scénariste Tristan Roulot (Hedge Fund, Irons) fictionne la vie de notre protagoniste, Jean Rouen. Les deux hommes expérimentés ont fait de leur mieux dans Rhum Heritage pour présenter un récit convaincant et instructif. Le réalisme de Guerrero est enraciné dans les bandes dessinées historiques traditionnelles d'antan, tandis que pour sa direction visuelle, il montre suffisamment de preuves d'une approche plus moderne. L'histoire des esclaves n'est pas nouvelle du tout et suit les chemins habituels. Mais ce chemin mène, à travers des choix intéressants, vers des éléments sur lesquels vous apprenez quelque chose.

VERDICT

-

La prémisse de Rhum Héritage sert de prétexte pour nous raconter l'histoire de la découverte du rhum et de sa transformation en entreprise pour le marché européen. Comme nous l'avons déjà dit, il s'agit d'une BD franco-belge classique qui plaira aux fans d'autres séries comme Les Maîtres de l'Orge ou le roman Les Piliers de la Terre. Le deuxième volume contient un peu plus d'action et montre un côté du colonialisme français que l'on ne voit pas habituellement dans les BD, donc il a même un point didactique, pour ainsi dire. Dans son développement, et dans son récit, il répète certains archétypes de personnages, mais ce n'est pas un obstacle pour profiter d'une bonne histoire.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés