Kakushigoto tome 5
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 07 Mai 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Kouji Kumeta

Kakushigoto est une série en cours de parution au Japon et qui a connu un total de douze tomes aux éditions Kodansha. Le personnage principal, Goto Kakushi, est un mangaka. En entendant cela, vous pourriez penser qu'il s'agit de la vie romancée de Kouji Kumeta. Dans le volume 1, Kumeta le nie pourtant officiellement. Bref, Goto Kakushi a une fille nommée Hime et sa mère n'est jamais présentée. Il a caché son travail à sa fille, sans doute car il dessine un manga un peu vulgaire. "Kakushigoto" signifie d'ailleurs secret en japonais. Pourquoi cache-t-il tout à sa fille ? Aurait-il honte des ouvrages bas de gamme qu'il a signé par le passé ? En fait, Goto n'assume pas du tout son métier et va jusqu'à s'inventer une double vie où il serait un modeste employé de bureau. Mais excepté Hime, tout le monde (les amis, la famille, l'administration, etc) est au courant de ses activités. Ce manga traite principalement de la relation entre les artistes manga et le public. Cela décrit indirectement le public japonais et leur sens de la valeur, en d'autres termes. N'ayez pas peur, il y a beaucoup de gags, pas seulement des scènes sérieuses. L'auteur ne vous laissera pas au milieu de nulle part. Vous pouvez vous rapprocher petit à petit du centre du mystère à mesure que la jeune Hime découvre la profession de son père.

Le cinquième tome de Kakushigoto (désormais aux éditions Vega Dupuis) se sera longtemps fait attendre. Mais nous apprécions toujours autant son anti-héros atypique, qui ne veut pas avouer à sa fille Himé, qu'il élève seul, son métier : auteur de mangas un peu "olé olé" comme "le collant folâtre" qui par ailleurs lui permettent de vivre sans être des best-sellers. C'est aussi l'occasion pour l'auteur de nous montrer les coulisses de l'industrie du manga, en déclin au Japon, de faire alterner les scènes humoristiques un peu naïves (le choix du nom du chien de Himé) et les chapitres plus satiriques avec les services presse, les réflexions sur Instagram, l'espacement des illustrations ou les crayonnés... la lecture reste plaisante pour ce manga teinté de nostalgie, de mise en abîme et de critique des coulisses de l'édition, avec quelques pages en couleurs (une note dans le manga précise que ce travail demandé aux mangakas n'est pas toujours rémunéré...). Dire que ce shonen classique s'avère "feel good" est un doux euphémisme, mais les réflexions et les dialogues sont percutants, parfois philosophiques, hilarants et surprenants de vérités. Le graphisme est épuré mais très bien fait. Les personnages sont beaux et attachants.

VERDICT

-

Kakushigoto est un manga très agréable à découvrir. Il met en scène un père voulant protéger sa fille et ne souhaitant pas que cette dernière découvre la vérité sur sa profession. En filigranes, c'est aussi la vie de mangaka qui est découverte peu à peu par les lecteurs. Le dessin est quant à lui toujours très soigné.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés