Malcom Max tome 2 : Résurrection
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 12 Mai 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario :  Peter Menningen 
Dessin : Ingo Römling

La couverture y fait déjà allusion. C'est de nouveau mystique dans le nouveau volume de Malcolm Max. Suite directe du premier album "Body Snatchers", "Resurrection" célèbre la même chose à plusieurs égards. Avec les deux personnages principaux, Malcolm et Charisma, il y a un va-et-vient constant entre la capture et la libération. Chaque fois que les protagonistes pensent avoir maîtrisé une situation délicate, le prochain dilemme se profile déjà. Et avec tous ces rebondissements, il faut toujours garder à l'esprit l'évolution de l'affaire criminelle en cours. Par conséquent, le torchon brûle dans le second volume Malcolm Max à tous les coins et extrémités. Le lecteur en apprend beaucoup sur le contexte des meurtres commis à Londres et peut également avoir rapidement un suspect en tête. Mais Malcolm et Charisma ne parviennent pas à attraper le suspect aussi rapidement. Au lieu de cela, de nouveaux obstacles sont mis sur leur chemin encore et encore, qu'ils contournent plus ou moins avec brio. Dès le début de l'évasion de la Tour de Londres, le lecteur est confronté à un véritable torrent de paroles de la part du chasseur de fantômes, qui a de nouveau le choix de mots un peu turgescents déjà connus du premier épisode. Cela s'accorde bien avec le cadre victorien et le comportement légèrement distant du personnage principal éponyme. Max n'est pas le seul personnage intéressant, cependant. Les deux jeunes filles intelligentes qui s'accrochent pratiquement aux basques de l'enquêteur offrent également des points de sympathie au lecteur.

Ce volume contient donc tout ce dont une bonne BD a besoin. Une histoire passionnante avec un méchant, un danger (encore) intangible et des personnages principaux saisissants que le lecteur prend rapidement à cœur. Le fait que Malcolm Max se comporte presque comme Robert Downey Jr. dans ses films Holmes constitue un gros plus dans le classement de popularité. La liste qui vient d'être faite est toujours un peu boiteuse. Car le succès d'une bande dessinée est bien sûr aussi dû à son graphisme. Ingo Römling est un illustrateur d'un talent exceptionnel qui donne vie à la fois aux personnages et aux décors. Les expressions faciales des protagonistes sont soignées dans les moindres détails, et même le cadre de l'intrigue ne laisse aucun espace vide. Le lecteur peut donc voir des bibliothèques bondées, des paysages urbains magnifiques et des fantômes effrayants. Dans le cas de ce dernier, la coloration a été si intelligemment subtile qu'une légère frayeur s'installe ici pour le lecteur.

VERDICT

-

Le deuxième épisode contient donc une aventure pleine d'action où des informations importantes sont acquises et où il y a toujours des moments extrêmement excitants. Associé à des graphismes dignes d'intérêt et riches en détails, Malcolm Max établit à nouveau un succès en termes de littérature de divertissement effrayante. Attrapez-le ici, c'est l'ordre du jour.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés