Willy Morgan and the Curse of Bone Town
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 08 Juin 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Willy Morgan est un jeu d'aventure à la troisième personne ayant pour cadre un univers fantastique avec une thématique «pirate».

Le jeu est une aventure à la LucasArts qui suit le jeune Willy Morgan sur la piste de son père disparu dans son dernier endroit connu, Bone Town. Les joueurs explorent Bone Town, un village de bicoques imprégné de l'histoire des pirates et vivant dans l'ignorance apparente des doubles sens, interrogeant ses résidents excentriques et élucidant les mystères de la ville au passage. Dans un secteur où n'importe qui, avec un peu de volonté, de savoir-faire et d'huile de coude, peut créer un jeu, il y a une surabondance d'aventures et d'histoires qui se disputent notre attention. Des milliers de nouveaux titres sortent chaque année et "bien" ne permet pas de sortir du lot. Mais, en vertu des bottes d'aventure point and click qu'il enfile, Willy Morgan and the Curse of Bone Town bénéficie de sa finesse, notamment dans ses énigmes. Les énigmes du jeu évitent les solutions farfelues, mais vous n'avez pas non plus l'impression d'être somnambule. Il s'agit d'une solide marche sur la corde raide pour maintenir le jeu en mouvement. Nous n'avons jamais eu l'impression d'avoir épuisé toutes nos options et de devoir spammer des objets juste pour progresser. Nous n'avons jamais eu non plus l'impression de jouer à un roman visuel avec des étapes supplémentaires. Les énigmes sont la base du jeu et nécessitent au moins un certain niveau de résolution de problèmes. Des éléments tels que le voyage rapide et les points d'accès aux objets réduisent le nombre d'allers-retours sur une carte ou de clics inutiles pour trouver la solution d'une énigme. Si cette approche impartiale fonctionne bien pour le gameplay, elle fait moins de merveilles sur d'autres éléments, comme son humour. Le jeu s'inspire fortement de l'écurie d'aventures de LucasArts, mais il ne s'engage jamais vraiment dans le ton ludique. Il garde un pied dans le jeu avec des gags amusants en arrière-plan ou des répliques incisives occasionnelles, mais ils sont rares et espacés. Alors que les personnages sont dépeints comme plutôt loufoques, l'humour des dialogues est si rare que nous nous sommes demandés combien de blagues étaient juste extrêmement subtiles ou totalement inconscientes. Cela n'est nulle part plus évident que dans le cadre choisi par le jeu : Bone Town. Un jeu qui se veut un hommage à une série de titres connus pour leur humour se déroule entièrement à Bone Town, et personne ne sourcille.

Le jeu ne manque jamais une occasion de vous rappeler où vous êtes : Bone Town Square, Bone Town Library, nous ne serions pas surpris qu'il y ait un Bone Town Monopoly. C'est suffisant pour vous faire douter de votre santé mentale, et les blagues évidentes et délibérées sont plates, même si elles ne sont pas aussi mauvaises qu'on pourrait le croire. Bien que l'humour du jeu ne trouve jamais sa place, de nombreux éléments sont détaillés et font l'objet d'une attention particulière. L'art correspond parfaitement au jeu et les arrière-plans ne sont jamais dénudés. Le son contribue également à donner de la chair à l'ensemble. Jamais envahissante, la musique est un mélange parfait de synthétiseur et de pop douce pour réfléchir rapidement à une énigme, avec quelques bruits de fond et des effets d'oiseaux pour vous maintenir dans le décor de l'île. Willy Morgan and the Curse of Bone Town ne présente aucun bug notable et dure environ huit heures pour une partie complète. La tiédeur de l'ensemble fait qu'il est difficile de déterminer qui est censé y jouer. Les aficionados de l'aventure point and click devraient-ils s'y intéresser ? C'est possible. Il ne leur offrira pas grand-chose de plus que ce qu'ils ont déjà vu, mais les inconditionnels pourraient apprécier le jeu uniquement pour son amour du genre, ses liens avec les titres de LucasArts et la compétence de sa réalisation, même si elle n'a rien de révolutionnaire. Les nouveaux venus dans le genre ? Bien sûr, si vous avez réussi à passer à côté de grands noms comme Myst ou Grim Fandango mais que vous avez toujours été curieux, ce jeu sera assez amusant pour ceux qui n'ont rien d'autre à comparer, avec des énigmes plus faciles à aborder. Des fans d'aventure qui n'en sont plus ? Peut-être moins. La jouabilité est solide, pour la plupart de temps. C'est appréciable quand un portage Switch incorpore des commandes tactiles et Willy Morgan and the Curse of Bone Town les utilise à bon escient. Cela dit, vous pouvez également appuyer sur B pour mettre en évidence les zones d'intérêt, même s'il y avait parfois des choses importantes qui n'étaient pas mises en évidence. Au fur et à mesure que Willy Morgan and the Curse of Bone Town progresse, son histoire s'approfondit et vous commencez à vous sentir un peu plus connecté à l'histoire. Sans spoiler, nous ne nous attendions vraiment pas à la fin, qui est considérablement plus aventureuse et inhabituelle que la majeure partie du jeu. En fait, nous avons l'impression que la dernière demi-heure du jeu a été remplie de ce qu'il y a de mieux.

VERDICT

-

Le jeu est une première tentative d'imaginarylab, un petit groupe de personnes manifestement passionnées. Willy Morgan and the Curse of Bone Town n'est peut-être pas un succès immédiat pour l'équipe, mais tous les signes de talent sont là. Avec un peu plus de ressources, de temps, d'expérience, ou même de polissage, il y a beaucoup de potentiel pour l'avenir d'imaginarylab. En fin de compte, c'est décidément... bien. Un jeu qui ne gâchera pas votre soirée, mais qui ne la fera probablement pas non plus.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés