Chainsaw Man tome 9
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 07 Juillet 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Tatsuki Fujimoto

Chainsaw Man est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a déjà connu dix tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Les pouvoirs du chien-démon-tronçonneuse Pochita sont utiles contre les puissants démons. Mais quand son "employé", le jeune Denji, finit par être tué par un démon, Pochita se sacrifie pour lui sauver la vie et le faire revivre. Mais maintenant Denji renaît comme une sorte d'étrange hybride humain-démon. Il est désormais Chainsaw Man. A présent, il vit dans la grande ville et devient un chasseur de démon officiel après avoir été recruté par un mystérieux groupe. Mais il a beaucoup à apprendre sur son nouveau travail et ses pouvoirs de tronçonneuse !

Au terme d'un combat titanesque, la 4e Section Spéciale l'emporte sur ses ennemis grâce aux pouvoirs enflammés de Denji! Et alors même que les derniers démons se rendent, Makima, impitoyable, choisit de les achever. Ébranlé par cet affrontement, Aki hésite désormais à s'engager contre le démon-flingue... mais Makima a plus d'un tour dans son sac pour le convaincre ! Quelle surprise que ce tome, un vrai coup de cœur ! C'est assez dingue, en bien et en mal, comment Fujimoto propose quelque chose d'inconstant sur ce titre... et ce d'une manière qui semble absolument volontaire. De même, se dire que ça a été publié dans le Jump : qu'il y a une acceptation des codes du shonen et, comme ici, un refus total de ces codes. Le classement — "les audiences" — à la semaine dans le magazine devait être représenté par des montagnes russes. Là, on a une série consécutive de chapitres où ça ne fait presque que discuter dans un appart, dormir, se montrer mélancolique, prendre sa douche, manger, se dire qu'on ne veut pas se battre, qu'on ne veut pas aller au front. Comme si l'auteur refusait toutes les valeurs qui portent le Shonen Jump depuis sa création. Et c'est bien, pas dans le refus, mais dans ce que ça propose. Ces personnages qui ont des sentiments au milieu de trucs WTF, ces traquenards hiérarchiques, cette fin du monde annoncée. Et même ces "moments autres" : égrener la liste interminable des victimes du démon-flingue durant tout un chapitre... c'est en même temps de la fumisterie et en même temps du génie dans ce refus du compromis. Tout cela est jubilatoire. Autant le titre est parfois très idiot, de manière puérile, autant parfois, on se prend à regarder la mer et l'horizon tout en faisant un point sur sa vie en soufflant. C'est assez incroyable ces tripes et cette bêtise mêlée. Il y a quelque chose de beau dans ces pauses. Bon, vu la façon dont les événements se précipitent et la sortie du dernier tome (le 11) de cette phase en novembre, on devrait assister au "combat final" sous peu... à moins que pas du tout. Qui peut prédire de quoi sera constituée la seconde phase ?

VERDICT

-

Chainsaw Man continue d'être ce seinen déguisé en shonen qui propose des moments, des images, des ressentis. Recommandable parce qu'il ne l'est pas.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés