Kengan Ashura tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Juin 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Sandrovich Yabako
Dessin : Daromeon

Kengan Ashura est une série en vingt-sept tomes publiée au Japon aux éditions Shogakukan. Depuis les périodes Edo au Japon, des arènes de gladiateurs existent dans certaines régions. Dans ces arènes, les riches commerçants et commerçants embauchent des gladiateurs pour combattre à mains nues où le vainqueur remporte tout. Ohma Tokita, surnommé "Ashura", rejoint ces arènes et ravage ses adversaires. Sa capacité spectaculaire à écraser ses ennemis attire l'attention des propriétaires de grandes entreprises, dont le président du groupe Nogi, Nogi Hideki.

Voici un titre que certains auront découvert via son adaptation animée sur Netflix. Moche mais étrangement fascinante dans ses mouvements, sa musique et son approche "consciente de ce qu'elle est" qui en faisait un vrai plaisir coupable. Le manga ? C'est exactement la même chose, et c'est, en plus, très bien gratté. Ce n'est pas exactement un coup de cœur à ce stade, mais c'est un très bon divertissement dans le genre "patates de forain". Ça se bastonne en jouant le réalisme alors que tout le monde est cheaté, a des trognes pas possibles et des techniques over-the-top. C'est assez idiot — souvent en bien, rarement en mal — mais ça délivre et, surtout, les auteurs savent ce qu'ils proposent sans se moquer du lecteur. Ils exagèrent les situations, surjouent volontairement les expressions et ça rend la lecture très amusante et prenante. Déjà, le personnage témoin est un salaryman de 56 ans embarqué dans cette histoire contre son gré. Depuis la fin du 18e siècle, les grandes entreprises règlent certains de leurs bras de fer contractuels en faisant combattre "leur champion", le vainqueur permettant à la boite de remporter le contrat, l’accord, l’immeuble, le permis de construire. Yamashita se retrouve donc projeté dans les tournois "Kengan" en manquant de faire une crise cardiaque à chaque fois qu'il voit un affrontement. Ça rend le truc très drôle. Avec ça, il y a ces brutes qui se mettent sur la tronche où tout est bon pour les commenter avec une voix off qui détaille "la technique ancestrale" inventée durant l'ère Edo pour se défendre contre des bandits de grand chemin, vous voyez le genre. Le tout dans des torsions de corps et des giclées de sang dans une veine à la Hokuto No Ken. Le contraste est réussi ! Le dessin est dynamique et moderne, avec les expressions faciales les plus folles et les meilleurs mouvements que vous puissiez trouver. Les combats (sans tenir compte des premiers) sont très rapides et ne traînent jamais trop longtemps et sont vraiment divertissants.

VERDICT

-

Clairement inspiré de Baki, Kengan Ashura fait bien une chose, il ne se prend jamais trop au sérieux. La série oscille constamment entre l'ultraviolence et la comédie noire, ne laissant jamais une intrigue légèrement développée entraver l'action. C'est comme un jeu de combat des années 90 où le bon sens est jeté par la fenêtre tandis que se déroule un tournoi de monstres de la nature et de psychopathes.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés