Jour J : 11 septembre - Edition spéciale
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Juin 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Jean-Pierre Pécau et Fred Duval assistés de Fred Blanchard   
Dessin : Igor Kordey
Couleurs : Jérôme Maffre

13 janvier 2004. John Kerry sera le prochain président des États-Unis dans moins d'une semaine. Le candidat démocrate a battu Georges W. Bush, après un mandat catastrophique à la tête de la première puissance du monde. Kerry a choisi le jeune Barack Obama comme vice-président, et les nominations aux différents postes de l'administration sont toujours dans tous les esprits. Parmi les promus, on parle de John O'Neill, surnommé le "prince des ténèbres", un ancien agent du FBI ayant eu l'intuition que Ben Laden préparerait une attaque importante contre le pays, un certain 11 septembre 2001. Huit ans plus tôt, personne ne connaissait le nom de Ben Laden, et pourtant l'enquête d'O'Neill le conduit tout droit en Arabie Saoudite où un groupe terroriste nommé Al-Qaida comme à monter en puissance. En janvier 2005, le président John Kerry discute avec son vice-président Barack Obama de la stratégie à suivre pour sauver le "prince des ténèbres". Bien que toutes les agences gouvernementales racontent la même chose de John O'Neill, Obama est déterminé à restaurer l'honneur de l'ancien agent du FBI dont personne ne connaît la véritable histoire. Les deux hommes se sont rencontrés en 1999 à Chicago, la famille Sullivan enterrait un cercueil vide puisque l'armée n'avait pas pu faire rapatrier la dépouille de leur fils disparu en Afghanistan dans des circonstances obscures (un scandale d'État ?). O'Neill a démissionné du FBI pour étouffer le scandale, mais Rufus Sullivan l'a engagé pour traquer ceux qui ont tué son fils. Il a bien sur accepté, et son investigation va le conduire sur la trace d'une organisation terroriste dirigée par Ben Laden. En avril 2006, Bagdad est devenue la ville la plus sûre du Moyen-Orient. Les financements de l'Unesco, après le classement de la cité au patrimoine mondial de l'humanité, aboutiront en 2019 à la création de Néo-Babylone, un centre touristique et hôtelier de classe internationale. Ce brusque changement de cap fait suite de la déposition de Saddam Hussein par les Irakiens, le pays est devenu une démocratie, déclenchant avant l'heure le printemps arabe. Bien qu'affaibli, Al-Qaïda n'a pas renoncé à ses plans funestes. Les États-Unis ne veulent pas en entendre parler, les intérêts pétroliers étant trop importants, mais O'Neill (devenu directeur du FBI) et l'agent rebelle Robert Baer décident de mener l'enquête. Bob finit par être capturé après avoir éliminé deux membres de la nébuleuse islamique en plein cœur de Bagdad.

Comme à l'accoutumée, Jour J propose une nouvelle fois de réécrire l'histoire et nous présente une vision totalement alternative de la réalité. Le début de l'aventure se veut sérieux et réaliste, la suite beaucoup plus hypothétique. Il faut noter que cette intégrale réunit la trilogie "le prince des ténèbres (tomes 29, 30 et 31 de Jour J), où la tragédie du 11 septembre n'a pas eu lieu. Le World Trade Center est toujours présent dans le ciel new-yorkais, alors que Bush Jr n'entamera pas de second mandat. John O'Neill est un personnage ayant réellement existé, et qui trouva la mort lors de l'attentat contre les tours jumelles. Cette trilogie nous expose ce qui aurait pu se passer si l'agent avait pu convaincre ses supérieurs de l'imminence d'une attaque. L'enquête d'anciens agents du FBI et de la CIA se poursuit pour tenter d'arrêter l'état major de Ben Laden et éviter une attaque des États-Unis. Mais les chasseurs deviennent rapidement les chassés, et O'Neill et ses hommes risquent leur vie à tous les instants pour empêcher la guerre. Le dessin de Kordey est plutôt agréable, offrant un style particulièrement réaliste, brut de décoffrage, et les forces en présence apparaissent loin d'être sans part obscure. Seuls quelques visages demeurent assez approximatifs, alors que la mise en couleurs de Jérôme Maffre s'avère immersive.

VERDICT

-

 

Jour J revient dans un tome intéressant et dense en éléments, et qui permet de visualiser ce qu'aurait pu donner l'histoire si les choses avaient évolué différemment. Ce volume  évolue dans une réalité où les attentats du 11 septembre n'ont pas eu lieu, grâce au travail d'un agent du FBI. John Kerry a été nommé président dans une intrigue politique rondement menée. Une intrigue politique rondement menée complétée par un dossier historique très pertinent.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés