Marvels Snapshots tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 15 Juillet 2021
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario: Saladin Ahmed, Howard Chaykin, Barbara Randall Kesel, Mark Waid
Dessin: Howard Chaykin, Staz Johnson, Ryan Kelly, Claire Roe, Alex Ross

"Marvels" a connu un grand succès en 1994. Non seulement en raison des images peintes de façon réaliste par Alex Ross, mais aussi en raison de l'histoire inhabituelle que l'auteur Kurt Busiek a imaginée ici : une histoire de super-héros - pas moins que le début de l'ère Marvel - du point de vue du petit gars. Phil Sheldon était le nom de Joe, un journaliste qui a suivi l'essor des super-héros, assistant et documentant les grands événements et drames liés aux super-héros, comme la mort de Gwen Stacy ou l'inondation de Manhattan par Namor, qui est également le sujet ici. "Marvels", d'abord publié en format livret et aujourd'hui surnommé roman graphique (comme "Watchmen", d'ailleurs), a remporté à juste titre un Eisner Award l'année de sa publication et a depuis été publié ici à plusieurs reprises. Le présent volume "Marvel's Snapshots" n'est pas une nouvelle resucée, mais il suit la même ligne : les personnages principaux sont des gens ordinaires qui rencontrent tous des super-héros, ce qui a un effet durable sur leur vie et les amène à prendre des décisions importantes. Nous ne lisons pas une histoire continue, mais quatre histoires de différents illustrateurs et auteurs, qui se déroulent également à différentes époques de super-héros.

Dans "Nouvelles perspectives", les super-héros et super-vilains sont établis depuis plusieurs années. Par exemple, les deux petits truands Ronnie et Dutch aiment emprunter des gadgets au bricoleur Phineas Mason afin de réussir leurs casses. Lorsque Dutch rencontre et tombe amoureux de Vivian, la sœur de Ronnie, il décide de quitter la pente glissante. S'il n'y avait pas ce petit changement, lui et Vivian auraient besoin de prendre un nouveau départ loin de New York... Réalisé par le vieux maître Howard Chaykin ("American Flagg !", "Black Kiss") dans son style typique, puissamment nerveux, avec des mises en page originales, on voit des super-héros se battre en arrière-plan encore et encore dans les panneaux jusqu'à ce que, après un coup d'État raté, Dutch et Ronnie se retrouvent face à face avec Spider-Man. "Two Minutes", au dessin assez simple et commercial par rapport à l'épisode de Chaykin, se déroule vers 1980 (l'aérobic est apparemment "in" en ce moment). Lorsqu'un robot géant démolit des maisons, un policier et un secouriste se réfugient avec d'autres citoyens dans l'un des "bunkers de combat", qui ont été construits spécialement pour protéger la population lors des bagarres entre super-héros. Là, ils se racontent des histoires de super rencontres avant qu'un vrai héros n'apparaisse - un petit rebondissement sympathique. La prochaine étape est "Le Programme". À l'époque de la guerre civile, cela fait référence à la loi sur l'enregistrement des super-êtres, ou plutôt à son contrôle et à son application. A Toledo, Clyde Dobronski travaille comme employé du SHIELD, il n'est plus le plus jeune ni le plus mince, mais il a un sens aigu de la justice. Il aide à traquer et à arrêter les super êtres non enregistrés. Lorsqu'il doit arrêter deux adolescents et qu'il apprend leur histoire, il prend une décision capitale... Un épisode fort, au dessin encore plus élaboré, qui d'une part montre de manière admirable le côté fasciste de la guerre civile et d'autre part plaide pour l'humanité. "What's up with you ?" a la plus forte densité de super-héros : Jenni, 14 ans, vit à Long Island. Une jeune activiste, à la fois fervente fan de super-héros, qui cherche simplement sa place dans la vie. Lorsqu'elle rencontre Mme Marvel, puis même Captain Marvel, elle se rend compte que même les super-héroïnes de sa jeunesse (Kamala Khan est elle-même encore en plein dedans) ont et avaient leurs problèmes familiaux "normaux".

VERDICT

-

Un volume réussi, varié et plein d'humanité, qui, comme prévu, ne se rapproche pas de "Marvels", notamment au niveau des dessins et en raison du manque naturel de continuité. Mais ce n'est pas nécessaire pour être concluant.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés