I.R.S. tome 22 : La résurrection des condamnés
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 11 Juin 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Stephen Desberg  
Dessin : Bernard Vrancken  
Crayonnés : Henri Reculé
Couleurs : Bérengère Marquebreucq

D'inspecteur des impôts à sénateur, c'est une étape logique pour Larry B. Max quitte à être la cible d'allégations désagréables. Il a maintenant quarante ans, deux enfants et est marié à Diane. Le sénateur Richard Beasley a été retrouvé mort dans sa maison. Il est mort par pendaison. Dans son testament, il a demandé à Larry Max de lui succéder. Et cela alors que Larry enquêtait sur les malversations financières du sénateur. Mais Larry accepte et les membres du parti de Beasley font de même après avoir parlé à Larry. Sa réputation de chasseur impitoyable de fonctionnaires corrompus est bien connue. Pourtant, les ennemis de Larry ne tardent pas à essayer de le faire tomber de toutes sortes de façons. Ils envoient des femmes qui ont soi-disant été harcelées par Larry pour le poursuivre en justice.  Deux femmes portent plainte (Lorna et Jetta, ex-maîtresses ?) pour des agissements commis au temps de l'IRS. Lorsqu'une photo de lui avec une femme assassinée apparaît, en l'occurrence Lorna, les problèmes ne font qu'empirer. Les nouveaux tueurs en service s'appellent Westin et Belinda et la raison pour laquelle ils travaillent pour le redouté Johnny seront enfin expliqués dans les prochaines pages. Mais la question qui taraude Diane est de savoir qui est l'homme dont elle partage la vie. Est-il le sénateur vertueux et bon père de famille dont elle est tombée amoureuse ? Ou est-il un chevalier blanc, tellement concentré sur sa mission qu'il a poussé un ami au suicide ? Larry n'a pas le temps de s'apitoyer sur lui-même et enquête sur son accusateur. Après la disparition de son informateur, la seule trace qui lui reste est un hôpital psychiatrique. Là-bas, le tout nouveau sénateur doit essayer de remettre les choses en ordre et de sauver sa femme. Parce qu'il s'avère qu'il connaît Johnny.

Déjà le 22ème album des aventures de Larry Max qui signifie la conclusion du précédent épisode où l'ex agent de l'IRS est devenu sénateur et se trouve immédiatement impliqué dans des jeux de pouvoir. Victime d'un chantage demandant son abdication au risque de se faire inculper pour meurtre, Larry part à la recherche de son maître chanteur au risque de perdre sa femme. Intéressante deuxième partie du diptyque "Sénateur" que ce Résurrection des Condamnées où l'on retrouve un Larry Max bien plus vulnérable que d'habitude. Le script pose les bonnes questions concernant les ramifications du pouvoir sur la vie familiale. Le fait que l'intransigeance du protagoniste principal l'amène à un poste élevé, alors qu'il a aussi les "mains sales", semble contenir un message. Les conflits intérieurs qui rongent notre héros quand il s'agit de choisir entre sa famille et sa vocation et son devoir envers le peuple. Il y a évidemment aussi une bonne dose d'action, Larry Max n'étant jamais le dernier à se salir les mains. En revanche, les dessins sont sur certains planches moins précis que d'habitude, c'était déjà le cas du précédent album. Bernard Vrancken est en effet passé par une phase Photoshop et les crayonnés sont de la main d'Henri Reculé. La raison est peut-être la tonalité totalement différente du dessinateur, mais nous ne pensons pas qu’il s’agisse d’un progrès.

VERDICT

-

Dans ce diptyque, nous quittons un peu les magouilles financières pour nous retrouver dans les intrigues politiques. Cela donne un nouveau élan à la série. On découvre un Larry B. Max différent, plus personnel. Cette tome est un peu plus soutenu que son prédécesseur et apporte globalement des réponses intéressantes à l'affaire en cours. Un bon I.R.S. donc.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés