Shy tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 22 Janvier 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario et dessin : Bukimi Miki

Shy est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu sept tomes à ce jour aux éditions Akita Shoten. Au milieu du XXIe siècle, le monde était au bord de la troisième guerre mondiale. Mais des super-héros de tous les coins du globe sont apparus et ont contribué à instaurer une ère de paix. Une fois la crise évitée, les héros sont rentrés dans leur pays d'origine où ils apportent désormais leur aide pour les affaires intérieures. Voici l'histoire de la jeune héroïne japonaise nommée "Shy". Dans ce tome, l'entraînement au combat avec Stardust (à ne pas confondre avec Starlight de The Boys) qui a commencé dans le premier volume se poursuit et met Shy dans une situation délicate - car la super-héros britannique ne brille pas exactement par sa considération et sa compassion, ce qui menace sa collègue nippone non seulement de nombreux coups douloureux, mais aussi d'une expulsion de la ligue des super-héros. Mais l'entraînement se déroule sans doute différemment de ce que Stardust aurait pu penser et la pulsion cachée de SHY s'avère bien plus forte que prévu. Il s'agit d'un développement du caractère dont la protagoniste, avec sa timidité presque pathologique, avait désespérément besoin : un coup de pouce pour sa confiance en soi. Alors que dans le premier volume, elle était encore présentée comme une personne fragile, qui rechignait au moindre problème ou à la moindre critique, elle découvre maintenant - également grâce à ses nouveaux amis - une volonté de rester dans le coup et d'évoluer. Dès le premier chapitre, Shy ne cache pas ce qu'elle veut être. Il ne s'agit pas d'action excitante ou de combats palpitants, mais de relations interpersonnelles et de construction de personnages. Les conflits intérieurs du protagoniste, ses relations naissantes avec d'autres personnages et son influence sur eux.

Mais on ne peut pas raconter une histoire de super-héros sans se battre avec des méchants de temps en temps. Dans le premier volume, l'histoire parvenait encore à contourner habilement cette circonstance, mais maintenant il n'y a plus moyen de l'éviter. Que ce soit lors de l'entraînement avec Stardust ou lors du combat suivant contre un antagoniste, les biceps surpuissants sont fléchis et mis à contribution. Malheureusement, on remarque dans les panneaux concernés que ce n'est pas l'un des points forts de la mangaka Bukimi Miki. Grâce à des notes de bas de page insérées entre les deux, on remarque rapidement que le personnage de SHY apporte une touche autobiographique et comme si elle était trop timide pour cela aussi, elle ne sort pas assez de sa coquille dans les séquences d'action. Certains panneaux sont un peu confus ou pas assez clairs, il n'y a pas de réelle sensation de vitesse ou de forces indisciplinées à l'œuvre. De nombreuses scènes qui auraient bénéficié de pleines pages - voire de doubles pages - dans d'autres mangas sont ici alimentées dans de petites fenêtres où il faut regarder de très près pour déchiffrer le contenu. Espérons que Bukimi Miki s'inspirera également de son personnage pour surmonter les mêmes obstacles. L'histoire de Shy, ou Teru et Iko, qui se sont retrouvées en tant que meilleures amies après deux situations tragiques, se précise également de plus en plus. Iko est la muse et le moteur de Teru et une très grande partie de l'histoire se concentre sur le développement minutieux de leur relation. Jusqu'à présent, rien n'a laissé entrevoir cette direction, bien qu'après deux volumes, aucun garçon n'ait encore suscité l'intérêt de Teru dans un sens romantique - et surtout dans un manga centré sur les sentiments, un domaine auquel on s'attend inévitablement. Peut-être que la touche autobiographique de l'auteur fait des étincelles ici avec des expériences manquantes ? Peut-être n'est-ce tout simplement pas un domaine dans lequel elle est à l'aise en termes de narration ? Ou peut-être qu'un petit yuri va bientôt se préparer entre Teru et Iko - les conditions sont sans doute réunies.

VERDICT

-

Shy continue sur sa lancée et après le tome 2, la mangaka n'a pas su laisser transparaître son talent pour les séquences d'action et il n'est pas rare que la division des panneaux s'harmonise plutôt mal avec la scène en cours. La véritable force réside toujours dans l'expression des sentiments et la représentation des relations interpersonnelles. Vous avez une excellente perception des conflits intérieurs, des pensées qui tourbillonnent dans la tête des personnages et des émotions qu'ils transmettent entre elles. Dommage que nous n'apprenions rien de nouveau sur le monde lui-même, les superpuissances et leurs origines. Même les méchants semblent encore très opaques, ce qui les rend bien sûr mystérieux et plus intéressants, mais en même temps, leur motivation semble quelque peu confuse et "délibérément mauvaise". On a déjà l'impression que Bukimi Miki a préféré raconter une histoire uniquement sur la timidité et l'amitié et que tout le reste lui a été en quelque sorte imposé pour rendre le manga vendable.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés