Le Canonnier de la Tour Eiffel
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 12 Mai 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario :  Jack Manini et  Hervé Richez
Dessin : David Ratte

Résumé : ''Il l'avait sculptée sans la connaître. Au moment où il la rencontre enfin, il risque de la perdre pour toujours''. 1905 - Cela fait cinq ans que, chaque jour, au sommet de la tour Eiffel, midi est annoncé par un coup de canon. Quand le canonnier fait un malaise, il faut en urgence lui trouver un remplaçant. Camille a promis d'être celui-là. Mais l'ancien artilleur et sculpteur de marionnettes est face à un dilemme. Il a en effet son premier rendez vous à midi pile avec Valentine, la belle dont il a sculpté les traits avant même de la rencontrer. Midi, l'heure où il s'est engagé à tirer le canon. Que faire ? Honorer sa parole de canonnier ou le rendez-vous avec l'amour de sa vie ? L'heure tourne et, bientôt, il sera trop tard...

L’idée de cet album consiste essentiellement à se souvenir des métiers du passé, ceux qui illustraient jadis ces cartes postales intitulées « Les Petits métiers Oubliés de Paris », qu’il est aujourd'hui possible de trouver chez les bouquinistes ou sur les marchés spécialisés. La plupart du temps, les photos de ces cartes postales avaient été prises par Eugène Atget qui consacra de nombreux clichés à ces professions jusqu'à quasiment s'en faire une spécialité. Ces métiers ont (pour la plupart) connu leur heure de gloire entre 1900 et le milieu des années 1970. Vitriers, rémouleurs, charrettes à bras cohabitaient alors avec le tout-automobile en cours de développement. Partant de ce postulat, Jack Manini et Hervé  Richez inventent une trame enjouée, bon enfant, qui parvient à relier certains de ces petits métiers emblématiques dans une histoire toute simple, mais cohérente. Les personnages, uniquement définis par leur fonction professionnelle, sont a priori interchangeables, dans la mesure où ils devraient de nouveau apparaître dans d’autres albums à paraître, qui seront confiés à l’imagination fertile d’autres équipes d'auteurs. Une série-concept donc. Jack Manini et Hervé Richez se sont ainsi penchés sur une gentille histoire d’amour, essentiellement portée par la candeur de ses protagonistes. Cette belle histoire se voit (évidemment) contrariée par de nombreuses péripéties impliquant l’essence même de ces fameux métiers pour en faciliter le dénouement. Sur cet album, le style décalé de David Ratte fait écho (en plus dynamique) à celui du dessinateur Jean Eiffel. Dans la fraîcheur et l'intention, il y a aussi une part de Raymond Peynet dont les reproductions de ses "amoureux" fleurissent place du Tertre pour appâter les touristes montmartrois.

VERDICT

-

Un récit léger, agréable, un peu étrange. Une idée originale, intéressante, oscillant entre réalité et onirisme, qui demanderait sans doute un peu plus de substance dans les prochains opus.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés