Comme les autres tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 23 Avril 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Nojin Yuki

Comme les autres (Futsuu na Bokura no) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu six tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Notre histoire d'amour normale qui n'est pas "spéciale". Tsubaki, qui a déménagé de Tokyo, est tombée amoureuse d'un garçon plus âgé nommé Ibuki qu'elle a rencontré dans la ville pendant les vacances de printemps. Peu de temps après, Tsubaki lui a donné une lettre d'amour et a avoué qu'elle voulait avoir un « amour heureux normal » avec lui. Cependant, Ibuki est sourd, et une fois que Tsubaki a découvert la vérité, il l'a froidement repoussée...?

Comme les autres est un shôjo tout ce qu'il y a de plus normal à priori, sauf que le personnage de Ibuki est malentendant et on pouvait se demander comment la mangaka aller mettre ce trouble de l'audition en avant. Tsubaki se fiche complètement que Ibuki soit différent tous se qu'elle veut c'est être avec la personne qu'elle aime peut importe qui il est oi le problème qu'il a. Nojin Yuki, développe bien le propos, les personnages et leurs interactions. Les lycéens présentés se retrouvent bien malgré eux dans des charges émotionnelles complexes, entre amitié et amour. Ibuki se réfugie (quand ça l’arrange) dans sa surdité … et dans sa « froideur », par exemple. D’autres personnages gravitent autour du duo principal, comme Shibasaki et Hidaka … Le tout forme un maelström d’ambivalence amoureuse, de désarroi et de passifs non résolus. L’oeuvre explore surtout les sentiments et différents freins amoureux, chez ces jeunes qui, à divers degrés, ont un vécu et des sentiments assez troubles.

VERDICT

-

Comme les autres est un shojo pas comme les autres justement. Un des points forts de l’œuvre est finalement le traitement « faible » du handicap ou même de la maladie, développés plutôt « comme une autre manière d’être » plutôt qu’une diminution. Cela se reflète judicieusement dans les relations égales entre les protagonistes où on ne ressent aucun a priori, ascendance ou réel apitoiement.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés