Angolmois tome 8
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 21 Mai 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Nanahiko Takagi

Angolmois (Angolmois - Genkou Kassenki) est une série en dix tomes publiée au Japon aux éditions Kadokawa Shoten. Au XIIIème siècle, l'Empire mongol s'étend rapidement à travers le monde. Les historiens ultérieurs qui ont étudié les prophéties de Nostradamus diront que la Mongolie était le berceau du "grand roi de la terreur" Angolmois. Et finalement, la force de l'Empire mongol tournerait leur attention vers le Japon. 1274: L'invasion Bun'ei. Le samouraï exilé Jinzaburo Kuchii est à Kamakura lorsqu'il se retrouve face à face avec cette invasion. Cette histoire est un regard nouveau sur la grande bataille qui a secoué tout le Japon médiéval : l'invasion mongole. Il montre comment le peuple de Tsushima a paniqué, a lutté et s'est finalement élevé contre les forces écrasantes de son ennemi.

Ce huitième volume nous permet d’en apprendre un peu plus sur l’Empire Mongole et de découvrir une nouvelle figure historique : Kubilaï Khan, l’empereur de l’empire Mongol et petit fils de l’illustre Genshin Khan surnommé « le roi des rois ». Par son biais nous est également conté le destin tortueux de Sim, jeune prince de Goryeo (ancienne péninsule Coréenne du X au XIVème siècle) qui pour protéger son peuple s’emploie a prouver son allégeance totale à l’empire Mongol. Prêt à tout, quitte à bafouer la dignité de tout un peuple. Le sien. Finissant par devenir plus Mongol qu’un Mongol, il en parle la langue en a adopté les coutumes. Il se démène et réussi à épouser l’une des filles de l’empereur. Mais ce n’est toujours pas suffisant pour se faire une place de choix dans le vaste échiquier de la noblesse Mongole. Chose complexe pour ne pas dire ultra-difficile. Y parvenir serait se mettre soi-même à l’abri ainsi que son pays. Alors qu’il a eu beau tout essayer pour un piètre résultat, s’offre à lui une opportunité unique : mener la guerre aux japonais de l’île de Tsushima. « La conquête » est la condition sine qua none imposé par l’empereur. Pour Sim la dernière chance d’intégrer les plus hautes strates de la noblesse. Triste sort que son parcours. Le récit déroule un flash-back prenant après lequel s’ensuit un retour au présent, aux événements en cours sur l’île. Il s’agit de l’un des meilleurs arcs de la série tout tomes confondus. Sinon sans que ce soit un défaut, nous avons apprécié cette part de prévisibilité dans la narration - pas de factices artifices ou d’inutiles suspens - c’est-à-dire qu’on sait que quoi que fassent et décident les personnages les conséquences seront inéluctablement douloureuses.

VERDICT

-

Le gong sonne, la bataille finale de Tsushima vient de commencer dans Angolmois ! Quant aux fameux renforts promis et tant attendus, ils ne sont toujours pas là ... Que va-il se passer pour Jinzaburo et consort ? Jinzaburo toujours en première ligne, il poursuit sa mue (quelle introspection !).

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés