Idéfix et les irréductibles tome 1 : Pas de quartier pour le latin !
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Juin 2021
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Matthieu Choquet, Yves Coulon et Jérôme Erbin
Dessin : Jean Bastide et Philippe Fenech

Adapté de la future série animée prévue en septembre 2021, ce premier tome des aventures d’Idéfix est composé de trois histoires courtes : « La baballe de Chevrotine », « Fluctat N-Hic ! Mergitur ! » et « Labienus, tu ne m’auras pas ! ». Les histoires se déroulent à Lutèce en 52 avant J.-C., soit deux ans avant les aventures d’Astérix. Destiné à un public plus jeune que les albums d’Astérix comme semble l’indiquer le petit format souple (similaire à Mortelle Adèle ou aux BD Kids : Ariol, Tom-Tom & Nana...) on suit dans cet album les aventures d’Idéfix et des ses amis : Turbine, Padgachix, Baratine et Asmatix. Ce premier album regorge de clins d’œil à la série mère, que cela soit avec l’apparition de certains personnages bien connus (Abraracourcix, Bonemine, Goudurix...) ou dans les situations d’Idefix et ses amis qui ne sont pas sans rappeler les albums d’Asterix. Seul bémol de cet album : le format (16x22) que l'on trouve trop petit et mal adapté aux dessins et aux cases pleines de détails qui reprennent à la perfection le style d’Uderzo. Dessins qui sont effectivement très réussis et qui sont un des gros points forts de cet album ! Pour revenir au format, il semblerait qu’il ait changé en cours de route car les planches pré publiées dans la revue « Astérix Max » avaient un format similaire aux albums d’Astérix avec quatre bandes par planche, là où dans l’album cela a été redecoupé pour avoir trois bandes par planche. Et la numérotation (1A, 1B...) qui apparaissait en bas à droite de chaque demi-planche (comme le faisait Uderzo) a été gommée. Quitte à faire un format différent des albums d’Astérix, nous aurions préféré un format à l’italienne avec une demi-planche par page, un peu comme les albums des éditions de la gouttière (ou encore « Le p’tit Boule et Bill » de Munuera) ; cela aurait eu l’avantage de mieux mettre en valeur les dessins ! Peut être dans une future édition luxe, qui sait ?

VERDICT

-

Bref, mis à part le format, ce premier album d’Idefix est une vraie réussite, surtout côté dessin, ce qui devrait ravir les fans d’Asterix tout en permettant de toucher un public plus jeune, et nous donne un avant-goût de la future série animée consacrée au petit chien d’Obélix !

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés