Thor : La déesse du tonnerre - Le Printemps des comics tome 4
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Mai 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Jason Aaron
Dessin : Russell Dauterman et Jorge Molina

Dans l'histoire introduisant la version Marvel de Thor, il était établi que son marteau portait l'inscription "Quiconque tient ce marteau, s'il en est digne, possédera le pouvoir de Thor". C'est un thème avec lequel Walt Simonson a joué dans les années 1980 en introduisant l'extraterrestre Beta Ray Bill, et Jason Aaron revient sur le sujet dans cette série. À la publication, ce fut un véritable choc. Le chapitre d'ouverture détaille pourquoi le Thor familier depuis cinquante ans n'est plus actif, ce qui donne naissance au nouveau Thor. Ce Thor, comme le titre l'indique, est une femme, portant un casque incorporant un masque, et la possession du marteau de Thor a un effet surprenant non seulement sur ses capacités, mais aussi sur son mode d'expression. Elle s'exprime dans le dialogue Shakespearien introduit par Stan Lee en 1962, alors que ses pensées - oui, c'est le retour des bulles de pensée - sont en anglais. Les intrigues reprennent dans une certaine mesure celles de la précédente série Thor d'Aaron, avec la Roxxon Corporation, décrite de manière attachante comme " apparemment une guilde de mineurs et de commerçants ", au cœur de l'invasion de la Terre par les Géants du givre. Malekith, le roi des Elfes, est également impliqué dans cette affaire. Ce filou, qui nous est familier depuis le film Thor, est dessiné de manière intéressante par Russell Dauterman, toujours avec la tête inclinée comme s'il considérait une situation donnée. Dauterman fournit également des Géants du givre menaçants, plutôt que les substituts de marteaux qu'ils ont été dans le passé. Son style est à la fois imposant et décoratif, offrant grandeur et sortilèges ornés.

L'identité de ce nouveau Thor reste secrète dans ce livre, bien qu'il soit révélé qu'elle est connue du modèle original, et ceux qui ont une connaissance de l'histoire de Thor peuvent faire une bonne supposition. Elle est étonnamment efficace pour une néophyte, confiante et compétente, et les rebondissements de l'intrigue font tourner les pages. La caractérisation des Asgardiens par Aaron est impressionnante, touchant les bonnes notes. Odin a déjà été un père aimant enclin à des crises de colère, mais il est ici crédible en tant que Dieu qui se considère au-dessus des préoccupations ou des justifications des mortels, gouvernant par droit divin. Comme il sied au transfert de l'identité de Thor à une femme, Freyja, l'épouse d'Odin, joue un rôle important après avoir été mise à l'écart pendant des décennies.  Un chapitre autonome illustré par Jorge Medina suit. Il s'agit d'un petit chapitre de construction de personnage, se déroulant principalement à Asgard et mettant en place des intrigues pour le prochain volume. En cours de route, Thor se heurte à l'Homme Absorbant, qui s'insurge contre sa nouvelle identité et demande si son prédécesseur a été envoyé " dans un camp de formation à la sensibilité pour qu'il arrête d'appeler les filles de la Terre des sorcières " ?

VERDICT

-

Certains n'ont pas réussi à accepter l'idée que l'identité de Thor soit transférée à une femme, et c'est tant pis pour eux. La précédente série de Jason Aaron sur Thor était très divertissante, et celle-ci l'est tout autant.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés