Freya - L'ombre du prince tome 5
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 09 Juin 2021
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Keiko Ishihara

Freya - L'ombre du prince (Itsuwari no Freya) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu six tomes à ce jour au Japon aux éditions Hakusensha. Le puissant royaume de Sigurd a lentement conquis toutes les terres qui partagent ses frontières et maintenant, il porte son attention vorace sur le petit royaume de Tyr, riche en ressources. Tyr ne peut espérer rivaliser de force avec Sigurd. Pour survivre, il doit donc compter sur l'intelligence, les compétences et la ruse de son prince et de ses fidèles chevaliers. Mais quand le prince est empoisonné, une jeune fille du village de Tena nommée Freya, qui a une ressemblance choquante avec le prince déchu, doit gouverner à sa place pour les sauver tous. Cette série rappelle un autre manga publié par Doki Doki, "Mimic Royal Princess" sauf que cette fois les rôles sont inversées. Ce n'est pas à un jeune homme de remplacer une souveraine mais à une fille de se faire passer pour le prince et ainsi sauver son pays. Pour ne rien arranger, ses deux frères Aaron et Alex, sont membres de l'armée. Aaron est surnommé le chevalier noir car il est le bras droit du roi. Un jour, Freya apprend une terrible nouvelle et va s'assurer que tout va bien au château, c'est là qu'elle tombe sur un prince qui est son portrait craché.

Dès le premier tome, la série "Freya l'ombre du prince" nous avait fait penser à Georgie avec ses deux frères Abel et Arthur. Freya rencontre ensuite Julius qui pourrait rappeler Laurent Grey (Lowell en VO). Au niveau de la romance, avec son héroïne naïve, dont tous les hommes tombent amoureux, Freya paraissait prendre la relève de Candy ou de Lady Oscar avec son héroïne également travestie pour la bonne cause. Mais ce cinquième tome change un peu la donne. Les illustrations de Keiko Ishihara restent très agréables à regarder, avec des personnages aux traits fins dans un univers de fantasy. Or Freya, contrairement à Georgie, Candy ou Lady Oscar ne semble pas développer de sentiments amoureux. Elle les provoque mais difficile de savoir vers lequel de ses prétendants son cœur penche. On assiste à une succession de belles images avec des partenaires différents comme s'ils prenaient la pose, des répliques marrantes dues à la naïveté de Freya ("Je veux goûter ta chair, Freya...  - Tu veux goûter mon sandwich à la sardine ?" ), mais la jeune fille se contente de toujours mettre le costume approprié avant l'entrée en scène de son nouveau prétendant... et c'est ainsi. Ce shojo d'aventure va plus loin que les productions habituelles du genre, c'est un bon point, et nous avons souvent l'impression que les héros ne pourront jamais s'en sortir avant qu'un habile rebondissement (et pas trop forcé) vienne contre-carrer les funestes plans qui menacent le royaume. Quant à l'histoire liée au royaume de Tyr, elle est plus intéressante que les connections amoureuses mais noyée dans l'ensemble si bien que le suspense, le cliffhanger final sont dilués. Le chapitre bonus s'attarde quant à lui sur la relation entre Julius et le prince Edward, le vrai.

VERDICT

-

Freya est un shojo fantastique évoluant dans une contrée inspirée par l'Europe du Moyen-Âge. Habile mélange d'action et de romance, ce manga met en scène une jeune fille qui va devoir assumer son nouveau statut bon gré mal gré. Ce tome cinq envoie le faux prince faire le tour des quatre royaumes, anciens alliés, en quête d'obtenir leur soutien. Il faudrait sans foute un peu creuser les personnages masculins, la plupart sont beaux mais vains, cependant, la trame continue à être appréciable et se démarque des shojos traditionnels.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés