Cheese
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Juin 2021
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Zuzu

Entre questions existentielles et décisions pratiques, trois amis courent après un fromage et veulent sentir la vie. La nourriture est déjà présente dans le titre, elle déborde, tout comme les émotions des personnages. ZUZU traîne - dans la rue, dans les clubs, dans les pizzerias et sur les places d'une banlieue italienne. Ses deux amis les accompagnent toujours : Dario, l'homme prématurément chauve, et Riccardo, avec son corps démesuré, sa petite tête et son regard d'enfant confus. Ils comblent leur ennui avec de la bière, des cigarettes et des dialogues laconiques sur des questions existentielles et des décisions pratiques : Est-ce qu'on entre dans la course au fromage ? Qui pourrais-je aimer ? Il n'y a rien d'ordinaire dans Cheese - chaque scène, chaque repas contient une épiphanie possible, déchiffrable uniquement par le dialogue. Certains mots sont effacés mais encore lisibles, comme des pensées contradictoires qui nous traversent l'esprit. Même les secrets ont un poids", écrit ZUZU. Et parfois, les confessions sont aussi légères que les bulles de savon dans la cuisine que ZUZU fait éclater d'un claquement de doigts. Avec le temps, on ne peut s'empêcher d'aimer ce trio, de se soucier d'eux. Avec leurs doutes, leurs silences et leurs élans impulsifs, les personnages de ZUZU deviennent profondément et irrémédiablement humains. Et comme son double sur papier, l'illustratrice nous ouvre les yeux, au sens propre comme au sens figuré.

Il y a en effet peu de raisons de rire dans "Cheese", une collection en noir et blanc d'événements hétéroclites autour d'un personnage principal qui porte le même nom que son dessinateur : Zuzu. De son vrai nom Giulia Spagnulo, elle est née en 1996, et après ses débuts, publiés en 2019, elle a déjà sorti un deuxième album en Italie : " Super Amedeo ", toujours publié par Coconino Press, le plus important éditeur italien de BD d'avant-garde. Zuzu dessine ses personnages délibérément laids, ou plutôt déformés, le plus radicalement dans le cas de son alter ego, qui semble s'opposer à tous les idéaux féminins habituels de beauté avec un nez sombre et hachuré sans fin et qui retourne littéralement son moi le plus intime dans les moments de haute (ou malheureusement surtout de basse) émotion. En général, la haine de soi de la Zuzu du livre est une constante, et cela inclut sa fascination pour le macho vantard Rocco, l'un des trois personnages secondaires récurrents. Cela semble déprimant, et du point de vue du trio, ça l'est, mais la façon dont Zuzu la dessinatrice dépeint les états d'âme de ses protagonistes oscillant entre désespoir et insistance est, malgré le caractère parfois peu ragoûtant des métaphores picturales et la volonté de déformer les corps, d'une intensité rarement vue. Ainsi, le récit est au plus près d'un présent que Zuzu aurait difficilement pu imaginer en 2019, mais qu'il a anticipé : la jeunesse sans espoir dans une Europe lessivée par la pandémie.

VERDICT

-

Nous sommes en plein milieu du précariat : L'Italie de Cheese est morne, elle est aussi en grande partie déserte, comme si le soleil avait brûlé les rues ; la seule scène qui élargit le personnel au-delà des quatre personnages centraux est la visite d'un concert dans un club, que Zuzu met en scène avec une rigidité graphique confiante, ne laissant aucun doute sur l'euphorie des participants. On ressent une dichotomie similaire entre le désagrément de l'apparence extérieure et l'excitation des états intérieurs pendant la lecture.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés