Undead Unluck tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 03 Septembre 2021
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin :  Yoshifumi Totsuka

Undead Unluck est une série toujours en cours de publication au Japon et qui a connu sept tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Tout ce que veut Fuuko, c'est une romance passionnée comme celle de son manga shojo préféré. Malheureusement, sa capacité de malchance rend cela impossible. Mais juste au moment où Fuuko touche le fond, Andy la fait tomber – littéralement ! Maintenant, elle est devenue le sujet de test réticent d'Andy alors qu'il cherche un moyen de déclencher un coup de malchance assez grand pour le tuer pour de bon. Cependant, lorsque le couple découvre qu'une organisation secrète les chasse, cela suspend les plans d'enterrement d'Andy. 

En 2012, les développeurs de Sniper Elite, Rebellion, ont créé un jeu vidéo intitulé NeverDead. Ce n'était pas le meilleur jeu qui soit, mais il avait un concept intéressant impliquant un protagoniste immortel qui pouvait découper son corps en petits morceaux et être reconstitué. Ce jeu vidéo nous est revenu à l'esprit dès que nous avons commencé à lire Undead Unluck, la première série du scénariste et artiste Yoshifumi Tozuka. Contrairement à NeverDead, ce manga a beaucoup plus d'atouts ! L'histoire commence avec une fille nommée Fuuko Izumo sur le point de mettre fin à sa vie. Elle prétend que toute personne qui la touche peut contracter une maladie et mourir. Cette affirmation attire l'attention d'un mystérieux homme musclé, qui accepte le pari et se fait rapidement renverser par un train. Normalement, cela devrait être la fin de l'histoire de ce personnage, mais sa tête détachée et parlant encore roule vers Fuuko effrayée. C'est ainsi que la vérité éclate sur les deux : il ne peut pas mourir et elle porte malheur. Ce couple est bientôt réuni, car le musclor (qui se fera appeler Andy par la suite) cherche le pouvoir de malchance de Fuuko pour mettre fin à sa vie incroyablement longue. C'est alors qu'une étrange organisation connue sous le nom d'Union arrive et tente de mettre un terme aux vies libres d'Andy et Fuuko. Cependant, après avoir entendu des informations sur le club exclusif des Négateurs, Andy et Fuuko se donnent pour mission de rejoindre leurs rangs. Sinon, ils seront soit capturés, soit, dans le cas de Fuuko, éliminés. Undead Unluck est rempli d'un grand nombre d'éléments qui font d'elle une série shonen mémorable. Pour commencer, l'action est vraiment imaginative, puisque nous voyons Andy couper des parties de son propre corps pour s'en servir comme armes. Elle n'atteint jamais un niveau de détail grotesque, ce qui en fait une série que même les estomacs les plus fragiles peuvent supporter, mais elle ne s'écarte jamais de la limite lorsqu'il s'agit d'apporter une violence divertissante. (Nous sommes également reconnaissants à Tozuka d'estomper constamment les bavardages d'Andy lorsqu'il ne porte pas de pantalon, ce qui arrive très souvent dans ce volume).

Une forte camaraderie entre Fuuko et Andy est également un élément clé qui fait de ce premier volume une lecture amusante. On comprend qu'Andy est prêt à tout pour obtenir une mort définitive, et la réaction de Fuuko à ses frasques est à la fois réaliste et farfelue ! Malgré l'objectif sinistre d'Andy, leur aventure pour trouver un moyen d'intégrer l'équipe de Négateurs de l'Union donne lieu à de nombreux rires et sourires, même si Fuuko doit utiliser son corps pour porter malheur à ceux qui tentent de leur nuire. Oui, certaines obscénités peuvent rebuter certains lecteurs (notamment la proposition d'Andy d'avoir des relations sexuelles avec Fuuko afin d'apporter la mort ultime), mais il y a plus de moments qui font sourire que de moments qui donnent la chair de poule. Le style artistique de Tozuka est également très attrayant dans Undead Unluck. Lorsque la zone autour d'Andy et Fuuko n'est pas détruite, les images du Japon, de la Russie et même de l'océan sont un régal pour les yeux ! Quant au design des personnages, il ressemble un peu à celui des personnages rejetés de My Hero Academia, mais nous le disons de la manière la plus positive qui soit. Ces deux-là ont plutôt l'air d'avoir leur place dans les rangs des Vigilantes plutôt qu'à l'Académie de l'UA, vu le chaos qu'ils créent tous les deux pour rester en vie. Enfin, il y a l'écriture. Tout comme Chainsaw Man, ce manga tente d'y aller à fond dans l'humour et l'action. Il est facile d'aimer Andy et Fuuko, mais une chose qui empêchera les lecteurs de s'attacher à eux est - malheureusement - le manque de cœur affiché. On comprend qu'Andy s'intéresse à Fuuko et vice versa, mais il n'y a actuellement rien de profond qui permette de comprendre la mentalité de ces deux-là. Heureusement, le manque de sentiments ici est compensé par l'attention portée à la comédie et à la violence gratuite !

VERDICT

-

Le premier volume de Undead Unluck est rempli d'un grand potentiel. Il combine de l'action incroyable avec une comédie de premier ordre, ce qui en fait une lecture amusante et excitante pour tous les amateurs de shonen. Cependant, nous n'avons pas encore vu les aspects plus émotionnels de ce récit, ce qui peut rendre difficile de ressentir quelque chose pour ces personnages. Peut-être aurons-nous l'occasion de voir quelqu'un mettre son âme à nu dans le deuxième volume, car le premier volume de Undead Unluck était bien trop occupé à montrer les fesses d'Andy pour offrir une certaine émotion.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés