Chainsaw Man tome 10
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 08 Septembre 2021
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Tatsuki Fujimoto

Chainsaw Man est une série toujours qui a connu un total de onze tomes aux éditions Shueisha, cependant une suite est d'ores et déjà prévue. Les pouvoirs du chien-démon-tronçonneuse Pochita sont utiles contre les puissants démons. Mais quand son "employé", le jeune Denji, finit par être tué par un démon, Pochita se sacrifie pour lui sauver la vie et le faire revivre. Mais maintenant Denji renaît comme une sorte d'étrange hybride humain-démon. Il est désormais Chainsaw Man. A présent, il vit dans la grande ville et devient un chasseur de démon officiel après avoir été recruté par un mystérieux groupe. Mais il a beaucoup à apprendre sur son nouveau travail et ses pouvoirs de tronçonneuse !

Le précédent tome avait été exceptionnel et si celui-ci ne parvient pas à l'égaler, il continue sur la bonne lancée. On passe encore d'un quotidien douillet/affectueux sur plusieurs chapitres à quelque chose de très sanglant et bariolé. Il y a un peu de Lynch, de Dorohedoro, voire limite de Jojo dans ce récit (on pourrait même imaginer qu'on se dirige vers une conclusion à la "Stone Ocean" avec cette fin de première partie à venir dans le prochain tome). L'auteur empile les idées, les scénettes à la limite du surréalisme et du non-sensique parfois. Ça sent un peu "l'inspiration sur le moment" mais c'est souvent aussi flamboyant. Tout semble bon pour faire un pas de côté, pour toujours parler d'autres chose, jouer avec des animaux de compagnie, manger des glaces, aller dans un fast food alors qu'en parallèle, c'est toujours la fin du monde, la menace, des pactes avec des démons, les trahisons, les morts soudaines. On est sur la corde fine constante entre le vain, le quotidien et la folie, toujours dans un décalage absolu. Et au milieu de tout ça, on a droit à une sacrée révélation sur le passé de Denji qui ramène au tout premier tome. Niveau dessin on alterne entre le très bien mis en scène et le trait un peu crasseux... entre cadrages serrés de la vie de tous les jours et les explosions de rétines dans certains chapitres tellement c'est orgiaque dans l'action (à ce titre le dernier chapitre du tome est démentiel de cinégénie). A noter que le 10 novembre le prochain et dernier tome de cette première partie (la suite n'est toujours pas parue au Japon donc... va pas falloir être pressé).

VERDICT

-

Le tome reprends exactement après l'énorme révélation et l'événement tragique du tome précédent. Ce tome est riche en explication et surtout en action complètement folle ! Bref, plus qu'un tome et ça reste toujours une vraie proposition de shonen décomplexé, un ovni foufou pas toujours bien tenu mais qui fait du bien !

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés