Dementium : The Ward
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 02 Juillet 2009
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Après bien des retards, Dementium est enfin disponible sur Nintendo DS.

Sorti fin 2007 aux Etats-Unis, Dementium : The Ward aura eut du mal à trouver le chemin jusqu'à l'Europe. Et si cela ne suffisait pas, la version française du jeu arrive plus de deux mois après ses homologues européens, suite à un différent avec un distributeur.  Développé par Renegade Kid, ce jeu est un FPS 3D, un genre que l'on n'avait pas connu à pareil fête depuis Metroid Prime Hunters en 2006 (eh oui déjà). Après une courte cinématique en temps réel, nous prenons donc le contrôle d'un personnage enfermé dans un hôpital psychiatrique pour le moins glauque, ce qui met tout de suite dans l'ambiance. En outre, des cris étranges semblent s'échapper des murs, un sentiment renforcé quelques secondes plus tard lorsqu'une infirmière est brutalement tiré au sol pour une créature inconnue. Autant dire que Dementium ne s'embarasse pas de détails et les questions ne manqueront pas en début de partie. Le nom du héros ? Inconnu. Que fait-il là ? Mystère. Comment des monstres ont-il pu émerger dans l'asile ? Hum. Nonobstant, au cours des 16 chapitres du jeu, on trouvera sur sa route de nombreux documents résolvant les zones d'ombres du puzzle. En ce sens, Dementium évoque quelque peu Silent Hill sur PSone, avec une pléthore de créature hideuses sur votre route, un personnage qui semble totalement perdu, un brouillard à couper au couteau et qui empêche de voir à plus de trois mètres, une lampe torche pour éclairer la route, et surtout une ambiance sans faille. D'aucuns pourront trouver la progression un peu linéaire mais le titre est unique en son genre et pour le moins violent pour un jeu du support (18+)

Sur le plan technique, Dementium propose un graphisme plutôt détaillé avec des décors convaincants (mais répétitifs), une 3D très stable, et des effets de lumière bien gérés. L'animation se montre également très fluide, et sans temps de chargement.  La jouabilité reprend le schéma initié dans Metroid Prime Hunters, et est donc facile d'accès. Fort heureusement, les développeurs ont également pensé à intégrer un mode pour les gauchers. Dementium propose un système de sauvegarde assez surprenant néanmoins. S'il est possible d'établir un point de contrôle n'importe où via le menu général (ne pas oublier de sauvegarder fréquemment, car en cas de game over il faudra recommencer le chapitre à zéro), mieux vaut se poser dans une salle sans ennemi pour éviter d'avoir une mauvaise surprise au final. Car en cas de reprise de la partie plus tard, le zombie fraîchement abattu sera de retour, mais pas vos munitions ! Si quelques petits énigmes ponctuent la progression survival oblige, comme trouver une carte d'accès, complèter une image, mettre en marche un mécanisme, Dementium demeure assez court à boucler puisqu'il faudra environ six heures pour en voir le bout. Le titre n'est d'ailleurs pas vraiment difficile et la présence d'un calepin digne du Lieutenant Columbo, permet de prendre des notes sur tout ce qui nous semble utile. Enfin, la bande son contribue à renforcer l'ambiance, avec des bruitages horrifiants, et des musiques harmonieuses.

VERDICT

-

Dementium est le FPS tant attendu par les possesseurs de DS. Après Metroid Prime Hunters, voici enfin un titre convaincant dans le domaine, avec une réalisation presque sans faute, un gameplay nerveux, et une ambiance pour le moins glauque. Seul bémol, sa durée de vie qui demeure bien courte.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés