Made in Jamaica
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 31 Janvier 2008
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Comédie
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10
Réalisé par Jérôme Laperrousaz

De la violence du ghetto aux paillettes du star system. À travers les performances live exceptionnelles des artistes fondateurs du reggae (Bunny Wailer, Toots, Gregory Isaacs, Third World, Beres Hammond, Sly et Robbie) et des stars survoltées de la nouvelle génération dance hall (Bounty Killer, Capleton, Elephant Man, Lady Saw, Vybz Kartel, Tanya Stephens), Jérôme Laperrousaz rend compte des espoirs et désillusions du "rêve jamaïcain" dans une véritable anthologie de la musique jamaïcaine..

Made in Jamaica s'intéresse avant tout à la musique jamaïcaine. Tout est centré dessus et le film est d'ailleurs vendu avec un CD comprenant 11 titres (1. Bunny Wailer "400 Years", 2. Koolant "Choose The Way", 3. Third World "African Woman", 4. Toots "So Excited", 5. Koolant "Rat Race", 6. Shiah & Cat Coore "Old Man Soul", 7. Toots "Love Is The Best", 8. Beres Hammond "Celebrate Life", 9. Koolant "Keep On Moving",
10. Toots "54 - 46", 11. Elephant Man "Jamaican National Anthem" (piste cachée)). La plupart de ces chansons s'avèrent très réussies, mais la mise en scène est parfois un peu suprenante, très sexuelle pourrait-on dire. Quant à la thématique de la musique jamaïcaine, elle pronne un retour à la liberté et aux racines Africaines. Cependant cette musique n'est pas totalement africaine dans ses arrangements. Les instruments et le rythme rappelle davantage des sonorités européennes. Bref, le film de Jérôme Laperrousaz s'intéresse, des années 1960 à nos jours, du roots reggae au reggae dancehall.

VERDICT

- Made in Jamaica est une production qui vaut surtout par la qualité des musiques présentes dans le film. Certains passages s'avèrent un peu moins passionnants.
© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés