Race Driver : GRID
Plate-forme : Xbox 360 - Dual Screen - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 25 Mai 2008
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Race Driver change de formule pour son arrivée sur consoles next gen.

La mue de Toca

Un an et demi après Toca Race Driver 3, la série a bien changé avec ce volet GRID. Race Driver : GRID est en effet un jeu de course développé pour plaire à un large public. Il mêle une conduite sportive à une localisation des dégâts assez poussée, ce qui induit à rester sur la piste et ne pas trop chercher les adversaires, sous peine de voir sa rutilante monture se transformer en épave. Si vous faîtes une erreur de trajectoire, vous pourrez rembobiner la séquence et recommencer en pressant sur un simple bouton. Un concept déjà rencontré dans SCAR (PS2) par exemple. Vous avez ainsi quatre jokers par course, mais globalement l'intelligence artificielle des concurrents est assez agressive pour vous pousser régulièrement à la faute.

GRID propose différents niveaux de difficulté et certaines aides au pilotage (ABS, boite automatique, etc) que vous pourrez ou non activer . Le coeur du jeu reste bien sur le mode carrière où vous participerez à la création d'une écurie puis à son développement sportif (en faisant des courses) et économique (en cherchant des sponsors). Pour le moins exhaustif, GRID comprend un large choix de circuits officiels (dont Le Mans) et diverses catégories de voitures (GT, monoplaces, stock car, etc). Ainsi on dénombre plus de quarante modèles de voitures et à peu près la moitié de circuits. Vous découvrirez également les traditionnelles courses où votre voiture ne part pas favori, et où il faudra pourtant décrocher la place demandée par la console sous peine de sérieuses déconvenues.

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan graphique, le rendu proposé par Race Driver GRID Challenge s'avère assez réaliste,  et nous livre un spectacle visuel fort convaincant. L'animation des monoplaces se montre quant à elle, très coulée, et l'impression de vitesse convaincante, tout comme la gestion des collisions. La maniabilité a elle plutot changée par rapport à ses prédécesseurs sur Xbox, le gameplay se montrant beaucoup plus arcade qu'auparavant.  De plus, nous ne pouvons pratiquer de règlages sur la voiture, hormis en course libre, ce qui est un peu déconcertant. Du coup, le jeu est plus ouvert mais pourrait déplaire aux puristes, meme si on retrouve tout de meme un panel d'indicateurs à surveiller en cours de course comme la boite de vitesse, les suspensions, les pneus, les dégats sur la carosserie, etc .. Des chocs trop importants et la conduite s'en verra alterer. Attention donc à ne pas partir à la faute sous peine de voir la victoire s'envoler et parfois elle fait peine à voir en fin de course. Toutefois, même avec une poubelle, vous arrivez à avancer, un peu parfois, d'autant plus dans les niveaux de difficulté inférieurs. Enfin, sur le plan sonore, la discrétion est de prime. Bien sur les commentaires de l'équipe sont toujours présents lors de la course, mais les bruitages manquent singulièrement de peps et de réalisme. Quelques musiques synthétiques illustreront les menus, tout comme un design et une mise en scène dynamique.  Jouable jusqu'à douze en ligne, on regrettera néanmoins qu'il ne soit pas possible de jouer à plusieurs sur une même console en écran splitté.

    

VERDICT

-

Race Driver effectue un retour gagnant avec ce volet GRID très impressionnant sur le plan technique, et délivrant de bonnes sensations de course.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés