Pokémon Ranger : Nuit sur Almia
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 21 Novembre 2008
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Pokémon Ranger accueille un deuxième volet sur Nintendo DS.

Attrapez les tous !

Développé par Hal Laboratories, Pokémon Ranger: Nuit sur Almia est ce que l'on appelle un action RPG. Si l'histoire n'a pas fondamentalement changé, le gameplay se montre très différent des volets Perle et Diamant. Concrètement, quand vous vous trouvez sur une aire de combat, vous n'allez pas utiliser de Pokéball pour récupérer les charmantes bêbêttes. Il faut au contraire dessinner des cercles avec le stylet pour calmer le monstre en question et ainsi l'apprivoiser. Naturellement plus le Pokémon est puissant plus il faudra tracer des ronds rapidement et faire attention à son énergie.

Au début de l’aventure, vous débutez comme nouvelle recrue au sein de l’Ecole des Rangers, avec comme objectif ultime, l’ambition d’atteindre le statut de Top Ranger. Un rêve lointain soudainement dérangé par une série d’événements mystérieux menaçant la paix d’Almia. Les Rangers courageux de la Fédération Ranger sont dès lors appelés à enquêter. Qui pousse les Pokémon à se comporter aussi bizarrement dans toute la région - et pourquoi ? Les dresseurs devront plonger au cœur de la plus grosse menace qu’Almia aie jamais connue et découvriront par la même occasion les origines de la Fédération Ranger.

Action, réflexion

Action RPG oblige, c'est le dresseur qui hérite de la fameuse jauge de vie. Le bon point c'est qu'il ne sera plus nécessaire d'aller faire évoluer vos divers Pokémon pour monter en niveau. Le hic c'est que vos compagnons de route ne resteront pas longtemps avec vous. D'une part parce que le nombre de Pokémon avec qui on peut voyager reste limité. Ensuite parce que les Pokémons sont souvent à usage unique dans ce jeu. Il faut donc se servir avec parcimonie de leurs attaques pour avancer sans soucis. Un Pokémon capturé peut par exemple permettre l'utilisation de la Poké Aide, qui permet de servir du dit Pokémon pour en capturer un autre ,alors que le Cap Terrain est utilisé pour enlever un obstacle se trouvant sur le chemin du nouveau Ranger.

Au fur et à mesure que le jeu progresse, le Capstick, utilisé pour maintenir les Pokémon sauvages devient plus puissant. Il donne plus d’énergie permettant de maintenir plus de Pokémon d’un seul coup. Tous les Pokémon sauvages capturés ne procurent des pouvoirs spécifiques au groupe auxquels ils appartiennent. Plus tard dans le jeu le défi de capturer le bon Pokémon deviendra nettement plus stratégique avec plusieurs avantages/désavantages influençant leur assistance aux joueurs.

Techniquement en progrès

Sur le plan technique, Pokémon Ranger : Nuit sur Alkmia propose une jolie 2D et une bande son qui ne manque pas de charme. On a parfois un peu de mal à manier le personnage mais rien d'insurmontable non plus. Le tout est servi par des musiques assez classiques. Enfin la durée de vie reste plutôt élevé, car outre la trame principale, de nombreuses sous quêtes vous attendent, dont celles des Pokémon légendaires, et 270 Pokémons sont présents dans la cartouche. En outre, il sera possible de récupérer des missions additionnelles à  télécharger via la Connexion Wi-Fi Nintendo.


VERDICT

-

Malgré une grande ressemblance avec le premier opus, Pokémon Ranger : Nuit sur Almia est un titre plutôt sympathique et qui se montre simple d'accès.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés