Velvet Assassin
Plate-forme : Xbox 360 - PC
Date de sortie : 26 Juin 2009
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

Après bien des retards, Velvet Assassin est lancé sur Xbox 360.

Retour au front.

Développé par Replay Studios, Velvet Assassin est un jeu d'action-infiltration qui se déroule pendant la Deuxième Guerre mondiale et s'inspire de l'histoire vraie de l'agent des services secrets britanniques, Violette Szabo. Dans ce jeu, nous incarnons donc Violette Summer qui pour mener à bien ses missions, est obligé de tirer parti de la lumière et de l'ombre pour s'approcher discrètement de sa proie. Elle peut alors soit l'éliminer discrètement ou éviter le combat, sans se faire remarquer. Derrière les lignes ennemies, sans soutien ni renfort du gouvernement britannique, Violette risque sa vie pour enrayer la machine de guerre nazie. Mais en réalité, l'essentiel du jeu est composé de flashbacks de Violette, puisque l'élégante espionne (qui conte elle même l'histoire) est plongée dans un profond coma, et se trouve cloitrée sur un lit d'hôpital.

Le gameplay se montre très porté sur la furtivité, Violette n'étant pas vraiment une adapte des sports de combats. Tel un Sam Fisher, mieux vaut donc user de son environnement (en sifflant, en lançant un objet, en déplaçant les corps, etc) pour ne pas être détecté. Lorsque l'héroïne est cachée, une lueur mauve entoure sa silhouette. Le hic, c'est qu'une fois détecté, il est très difficile de rester vivant. Velvet Assassin n'est pas un FPS et ça se sent. Les phases de tir sont assez soporifiques, et il n'est pas si évident de viser correctement un ennemi. En outre, le jeu est assez vieille école, et trois balles suffiront pour éliminer Violette pour de bon. Lorsque l'alarme est déclenchée, il est difficile de trouver une cachette adéquat, le titre étant de surcroit assez linéaire et la progression très balisée.

Un concept mitigé.

Avec son gameplay figé, on aurait pu pensé que Velvet Assassin se focalisait sur la quête du réalisme, mais il n'en est rien. En récupérant des des objets cachés dans les niveaux, Violette pourra augmenter ses caractéristiques physiques. En s'injectant de la morphine, le personnage passera en transe, le graphisme prendra alors un tout autre visage (de même que l'héroïne simplement vêtue d'une nuisette), et le temps sera considérablement ralenti, permettant d'effectuer plus de dégâts sans risquer de se faire blesser.

Techniquement parlant, Velvet Assasin accuse également du retard. Les environnements sont peu détaillés, les modèles de personnages se montrent extrêmement répétitifs (toujours la sensation de battre le même ennemi), tandis que quelques effets spéciaux permettent de cacher l'imprécision des décors. La jouabilité n'est pas sans reproche non plus, avec un personnage lent à déplacer et très rigide. La musique est pour sa part très réussi, tout comme le doublage américain. Enfin, la progression demeure très rigide avec beaucoup de "game over" précipité, faute d'une IA toujours logique, et certains soucis de placement. Si Violette n'est pas bien positionnée derrière un personnage, l'ennemi nous détectera tout de suite.

VERDICT

-

 

Inspiré de la série Splinter Cell, Velvet Assassin n'en a malheureusement pas la carrure. Certes, le cadre de jeu et le scénario demeurent intéressants, mais un grand sentiment de frustration se fait sentir lorsque l'on doit faire et refaire les mêmes niveaux, à cause d'une erreur de l'intelligence artificielle, ou un mouvement râté de Violette.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés