Dark Project : Deadly Shadows
Plate-forme : Xbox
Date de sortie : 18 Juin 2004
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.8/10
On croyait la série Dark Project terminée, mais Eidos et Ion Storm en ont décidé autrement.

Garett, l'archétype du héros classique ?

Oubliez les questions géopolitiques à la Walker Texas Ranger. Ici Garett est avant tout un voleur, qui accepte une mission confiée par les Gardiens plutôt par intérêt que par quelconque considération morale. Vous devrez en effet récupérer des précieux fétiches au coeur de la Cité et agir dans l'ombre. Deadly Shadows partage le même leitmotiv que Splinter Cell. Votre personnage devra avant tout être discret et utiliser les ombres pour avancer tranquillement, surtout que contrairement à l'agent Fisher, Garett n'est pas vraiment très fort et possède peu de coups différents. Certes vous pouvez utiliser une dague, diverses sortes de flèches, mais vous ne pourrez pas grimper à une gouttière par exemple ni même ramper, ce qui est assez déconcertant pour un jeu d'infiltration. Fort heureusement, l'objectif principal de Garett est de tendre des pièges à ses poursuivants comme la Milice, et de dérober des objets ou que ce soit. Si le coeur vous en dit, vous pouvez vous arrêter devant une habitation et forcer la serrure pour aller récupérer quelques items supplémentaires. La ville est d'ailleurs plutôt grande et la liberté d'action supérieure à Splinter Cell.

Robin des Bois ? Euh non pas du tout.

Pour arriver à ses fins Garett pourra s'aider de ses nombreuses flèches (à eau pour éteindre les torches par exemple) mais pas des indications laissées par les développeurs! En effet, les objectifs bien que clairement établis (exemple "récupérez un objet") n'inclut aucun indice conséquent. Il faudra donc parcourir le décor de long en large pour accomplir votre mission et se servir habilement du plan, mais également discuter avec plusieurs personnages pour au moins partir sur une base solide. Ajoutons à celà que vous devrez récupérez 40% des trésors disponible dans une mission pour continuer votre partie en mode normal (en difficile cela monte jusqu'à 90%).

Des changements dans la continuité

Le changement le plus visible dans Dark Project 3 est l'angle de vue. Exit la vue subjective, place à une vue à la troisième personne comme les ténors du genre, ténor que Dark Project 3 ne rejoint pas techniquement parlant.

A l'instar de Deux EX Invisible War avec qui, il partage le même moteur 3D, le jeu a été conçu à la base pour la Xbox et le PC, ce qui a nécessité quelques découpages et réorganisations de niveau pour que celà tourne correctement sur la console de Microsoft. Il en résulte des temps de chargements vraiment longs, ce qui nuit plutôt au gameplay. Sans compter qu'il faudra faire plusieurs allées retours et que parfois vous aurez la surprise de revoir des gardes alors que la zone avait été entièrement nettoyée. A noter au passage, qu'un bug méchant subit dans le titre. Si vous allez plus d'une fois dans une des zones visitées d'un niveau en mode difficile, le degré de difficulté tombera en Normal sans aucun moyen de modifier les données. Il en résulte une IA qui vous semblera surprenante par moment.

Côté graphismes, le résultat est assez bon avec des éclairages bien gérés mais avec une animation un peu faiblarde. La prise en main reste correcte malgré les manques d'action de Garrett. et les missions vous occuperont un bon moment. Du côté des musiques, un résultat sobre mais qui renforce l'ambiance.

 

VERDICT

- Au final Dark Project 3 est un bon titre mais il aurait pu être bien meilleur en travaillant davantage les capacités de Garett et en poussant la technique un cran au dessus. Sans compter les bugs ça et là qui ne seront jamais corrigés, l'essentiel du staff ayant été déjà limogé.
© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés