Away : Shuffle Dragon
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 16 Avril 2009
Résumé | Test Complet | Images | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


4.5/10

Sorti l'an passé au Japon, Away débarque finalement en Europe.

(Go) Away ?

Après Blue Dragon, le studio Mistwalker propose un nouveau jeu sur Nintendo DS, Away : Shuffle Dragon. Sorti en Europe dans la plus totale indifférence, ce titre édité par Virgin Interactive bénéficie pourtant d'une localisation des textes écrans en français. Ce donjon RPG met en scène Sword, un jeune homme de 17 ans vivant à Webb. Depuis près d'un siècle, une malédiction touche les habitants de village, et chaque année, une personne disparaît. Un jour pourtant, la malédiction va se renforcer et c'est tous les villageois qui vont être enlevés (les maisons avec), à l'exception de Sword. Ce dernier va devoir se rendre dans le donjon Shuffle, où il espère découvrir la vérité. Shuffle présente une particularité, c'est qu'il s'agit d'un donjon aux mouvements perpétuels. Ainsi, l'action se déroule sur les deux écrans de la Nintendo DS, un peu comme dans un Dragon Quest. Développé par Artoon, ce titre s'avère beaucoup plus "grand public" qu'on aurait pu le penser. En effet, pour un titre du genre, la progression est assez simple, avec des donjons peu développés et un mécanisme de jeu basique. Toutefois, les salles pivotantes pourront entraîner quelques crispations, car si le héros se trouve sur une plate-forme mouvante, il pourrait se retrouver directement propulsé à l'entrée du donjon ... ce qui fait toujours plaisir. A noter d'ailleurs que les donjons devront être parcourus dans les deux sens. Vous entrez donc vous devrez sortir. Il n'y a pas de téléporteurs rien.

Chaque habitant délivré redonnera vie au village, et ainsi les boutiques reprendront rapidement leur quartier. Mais on ne peut pas dire que le système d'évolution du personnage soit très exhaustif, tout juste compte t-on quelques magies comme dans un Zelda. Le principal point de discorde reste cependant la réalisation du jeu, avec une 3D indigne d'une Nintendo DS. En extérieur, les environnements manquent cruellement de détails, et les personnages ne sont pas vraiment bien modélisés. Dans les donjons, le titre est en 2D (!) et on ne peut pas dire non plus que le design soit très inspiré. C'est générique, répétitif et plutôt mollasson. Quant à l'écran tactile, il est peu exploité, car le stylet n'est pas du tout pris en charge, au contraire d'un Zelda : Phantom Hourglass. Nobuo Uematsu oblige, on aurait pu espérer des musiques de qualité, ce n'est même pas le cas, avec des thèmes répétitif  et mille fois entendus. Et la durée de vie reste light pour un jeu de rôles, avec une petite dizaine d'heures de jeux à peine.

VERDICT

-

Malgré une idée de départ intéressante, Away ne concrétise pas son concept, se perdant dans des défauts de conception terribles, et une réalisation franchement obsolète.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés