Need For Speed Shift
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation Portable - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 17 Septembre 2009
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Need for Speed accueille son volet annuel sur consoles.

Changement à 180° ?

Cela devient une habitude, chaque automne Electronic Arts nous propose un nouvel opus de sa série de jeux de voiture Need For Speed. Le précédent volet, Undercover, n'avait pas convaincu tout le monde (ce qui était déjà le cas de ProStreet en 2007), bien qu'il revenait à un concept plus classique. Si Need For Speed Shift n'est pas une vraie simulation automobile, son gameplay s'éloigne du pur jeu d'arcade en proposant de multiples compétences à surveiller dans la course. Il faudra respecter les consignes données (atteindre un certain nombre de points, avoir réussi à exécuter certaines manoeuvres), ceci afin de récupérer le plus de badges possibles, sésame indispensable pour poursuivre sa carrière automobile.

Les épreuves choisies sont quant à elles très classiques, avec des courses sur circuits ou en plein centre ville. Il n'est ainsi plus possible de se promener dans une grande métropole à la recherche de défis. On retrouve également quelques duels, du contre-la-montre, les séances de drift, et des séances d'essai. Au gré de la progression, l'argent accumulé servira à acquérir de nouvelles voitures, mais il est à noter que la personnalisation de sa monoplace est beaucoup moins poussée que dans les précédents opus. EA a semble t-il voulu rendre NFS plus sérieux, moins tape-à-l'oeil peut être, mais le gameplay est encore très permissif. Une roue dans l'herbe ne provoquera ni tête à queue ni accident, et le nombre d'assistances au pilotage est assez élevé (désactivables heureusement)

Une réalisation en progression

Sur le plan technique, NFS Shift propose un spectacle assez réussi et des graphismes globalement soignés. S'il ne s'agit pas du jeu de course le plus abouti sur ce point, les développeurs ont beaucoup travaillé sur l'immersion. Un simple exemple, en cas de choc, la vision du pilote sera altérée et un son strident se fait sentir. Les circuits sont quant à eux inspirés de la réalité. Quant à la jouabilité, elle demeure très accessible, et le comportement des voitures n'est pas toujours précis, enchaînant beaucoup de glissades. Un choix certainement délibéré pour ajouter du spectacle, quitte à sacrifier le réalisme.

Exhaustif, NFS Shift est un titre où la progression est très aisée et le système d'évolution bien conçu.  On avance ainsi avec plaisir dans sa carrière de pilote virtuelle, et ce jeu se montrera parfaitement adapté aux joueurs ne cherchant pas un réalisme sidérant (GT5) ou une approche trop arcade (Race Driver GRID). En somme, NFS Shift est quelque peu entre deux feux, entre tradition et émancipation. Sur consoles Nintendo, NFS prendra en revanche un tout autre visage, avec le volet Nitro prévu pour la fin novembre, aux graphismes colorés et à l'approche évoquant davantage Mario Kart que Forza Motorsport ...

VERDICT

-

La série Need For Speed opère en changement profond d'identité en cette fin d'année, pour un résultat globalement satisfaisant.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés