Dante's Inferno
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation Portable - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 05 Février 2010
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Les créateurs de Dead Space s'attaquent à la littérature classique mais n'abandonne pas l'horreur pour autant.

L'Enfer de Dante.

Pour le moins inspiré de la série God of War (Sony),  Dante's Inferno est en réalité l’adaptation de "La Divine Comédie", le célèbre poème épique de Dante Alighieri. Considéré comme fondateur de la littérature italienne, le texte a grandement influencé la conception occidentale de l’Enfer et du Purgatoire. L’œuvre suit la destinée de Dante, forcé de traverser les neuf cercles de l’Enfer pour revoir sa bien-aimée Béatrice.  Ce titre signé Visceral Games (Dead Space) se présente donc comme un jeu d'action à la troisième personne, particulièrement sanglant et parfois horrible, personnes sensibles s'abstenir ! On appréciera particulièrement l'aspect artistique du jeu réalisé par le célèbre dessinateur Wayne Barlowe, mais le parcours jusqu'aux entrailles de la Terre est malheureusement trop linéaire, trop prévisible pourrait-on dire. Guidé par Virgile, du début à la fin le joueur répètera inlassablement les mêmes actions, alors certes les neuf cercles proposent chacun une ambiance unique et un bestiaire de monstres intriguant, mais la redondance des tâches nuit considérablement à l'intérêt du jeu. Autant dire que les amateurs du livre risquent de vite déchanter.

Les amateurs de beat'em all apprécieront quant à eux le système de combat particulièrement dynamique, et une évolution des compétences du personne bien gérée et autorisant bien des folies. Dante peut en effet récolter des âmes qui serviront plus tard dans la partie. En fonction de vos choix, l'équipement fera preuve de quelques variations. Si vous continuer d'oeuvrer pour le mieux, vous pourrez utiliser la Sainte Croix permettant d'effectuer un tir à distance pour purifier les ennemis. En impie, vous vous servirez alors d'une faux qui détruira tout simplement les damnés. Voilà qui promet quelques réflexions. Les passages de plates-formes sont quant à elles assez poussives, tandis que les phases à dos de colosses sont inutiles et bien ennuyeuses. Il s'agit ni plus ni moins que de dégommer toute la pléiade d'ennemis apparaissant devant vous, sans aucune once de tactique, Dante jouissant d'une invincibilité temporaire.

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan technique, Dante's Inferno demeure assez inégal. Le titre présente des graphismes convaincants, avec différents univers cohérents et une animation assez soutenu. On notera tout de même quelques fautes de goûts. La jouabilité se montre facile d'accès, mais les combats finissent rapidement par tous se ressembler. C'est un peu le problème récurrent du beat'em all il est vrai. Globalement, le titre demeure assez court, puisqu'on verra le générique final en bout de sept heures, et le mode Survie ne donne pas vraiment envie de s'y plonger, le concept ne changeant pas d'un iota seule la difficulté augmentant. La fin du jeu semble également avoir été un peu précipité puisqu'il vous faudra sortir indemne d'une succession de dix arènes pas toujours très intéressantes.  Manque d'inspiration des développeurs ? Possible. Si la musique symphonique signe un sans faute, les doublages français s'avèrent particulièrement crispants et peu inspirés. Comme le jeu en général. Cette virée en enfer manque d'un supplément d'âme si l'on peut dire ...


VERDICT

-

 

Dante's Inferno a pour lui une ambiance intéressante, un cadre somme toute assez varié (bien que parfois décousu), et des affrontements plutôt soutenus. Mais le titre de Visceral Games se montre également particulièrement linéaire, et demeure très court à boucler. Un titre au final assez bon, mais certainement pas la nouvelle référence du genre.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés