Blazblue : Calamity Trigger
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation 3
Date de sortie : 02 Avril 2010
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Combat
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8.5/10

Attendu depuis des mois et des mois, le jeu de combat Blazblue : Calamity Trigger débarque enfin en Europe.

Le retour triomphant de la 2D.

Sorti en juin 2009 aux Etats-Unis et au Japon, Blazblue : Calamity Trigger est le nouveau jeu de combat d'Arc System Works, les auteurs de Guilty Gear. Il s'agit d'un jeu de combat 2D qui a connu son heure de gloire en import, et qui offre des graphismes d'une très grande précision, sans doute l'un de plus jeux de combat actuel. Les environnements sont cependant en 3D (comme dans Street Fighter IV), mais les affrontements se déroulent sur un axe 2D, à l'ancienne. On retrouve d'ailleurs beaucoup de Guilty Gear dans ce titre, sentiment renforcé par l'écoute des musiques alternant rock et métal signés Daisuke Ishiwatari, et un doublage excellent. Le titre réunit par ailleurs 12 combattants, tous débloqués dès le début. D'aucuns pourraient dire que c'est insuffisant, mais chacun d'entre eux est très différent. Non seulement, ils bénéficient d'un style unique (et bien sur d'une petite histoire particulière), mais également d'un art de combat différent. Chacun d'entre deux disposent d'une arme de prédilection (pistolet, bâtons, épée, voire ses poings) et de coups uniques qu'il va falloir mémoriser. Et comme c'est souvent le cas dans les jeux de ce genre, on retrouve des attaques faibles, médiums, fortes, et bien sur une compétence spéciale par personnage.

La jauge de "Heat" (jauge de chauffe en français) servira à déclencher des attaques particulièrement impressionnantes, dès lors qu'elle est rempli à plus de 50%. Plus elle sera proche de son maximum, plus les dégâts seront impressionnants. L'Astral Finish est le coup ultime. Une fois la barre remplie à fond, et la vie de votre adversaire tombée à 20%, vous pourrez déclencher cette technique, sorte de fatalité et qui achèvera automatiquement votre concurrent. Il faudra également noter que les développeurs ont assigné des Specials aux quatre directions du stick droit, des sortes de raccourcis permettant de lancer un coup sans s'énerver devant sa console. Quant à la jauge de Guard Libra, elle se réfère à votre protection. Une fois cassée, forcément la défense du personnage sera en lambeaux.

Des options de jeux variées.

Le mode Histoire permettra de découvrir le passé de chacun des personnages. Si vous perdez un combat, l'histoire évoluera d'ailleurs différemment. Amusant. Le mode Arcade demeure assez classique et vous lance dans un compétition en dix matchs. L'option Versus permet de jouer à deux simultanément, le Score Attack se concentre sur les points obtenus dans les combats, le mode Training permet de s'entraîner et d'enregistrer nos mouvements, tandis que le mode Replay Theater propose de revoir les combats enregistrés dans les affrontements en ligne. Le mode Network (en ligne) intègre quant à lui, plusieurs types de matchs. Naturellement, le simple combat est possible, mais vous pourrez aussi choisir le Ranked Match (l'issue du match aura une influence sur le classement mondial de Blazblue), tandis que dans le Player Match, vous pourrez tout modifier de A à Z (temps, nombre de rounds, handicap, etc).  Si le code réseau est bien ficelé (le lag étant relativement discret), il faudra parfois attendre plusieurs secondes avant qu'un combat ne se lance. A noter qu'outre l'édition de base, Blazblue : Calamity Trigger est également proposé en édition collector réunissant la bande originale du jeu, un artbook officiel et une planche de stickers. 

Une réalisation impressionnante.

Les graphismes de Blazblue apparaissent très détaillés, et mélangent efficacement la 2D et la 3D.  On appréciera particulièrement les expressions très naturelles des combattants, et le fait que tous les sprites aient été dessinés à la main. L'approche visuelle marque une rupture avec le passé, c'est évident.  La jouabilité, simple d'accès, reprend un schéma de commandes relativement dynamique (même si la fausse croix de direction fait toujours aussi mal aux doigts), tout en se montrant riche en options. Avec un stick arcade, on profitera d'un confort encore accru, tous les boutons d'actions étant immédiatement accessibles. Mais seuls les joueurs les plus attentifs découvriront la petite merveille se cachant dans le gameplay de Blazblue. On y retrouve en effet tout un tas de techniques surpuissantes  (attaque, défense, coup spécial) qui ne se laisseront pas maîtriser par le premier venu.

Les musiques restent assez variées pour leur part, dans la plus pure tradition japonaise (les doublages sont en anglais ou en japonais). En somme, avec cette nouvelle séries,  Arc System Works frappe très fort, et les amateurs de jeux de baston ne peuvent pas l'impasse sur un monument du genre. En espérant que le prochain volet (Continuum Shift) ne mette pas autant de temps à être localisé ...


VERDICT

-

Blazblue : Calamity Trigger est un très bon jeu de combat 2D, sans doute le meilleur actuellement sur consoles. Les nostalgiques découvriront un titre d'une rare précision, tandis que les nouveaux venus profiteront d'un jeu de combat qui a su demeurer accessible.  Mais Blazblue, c'est aussi une production alléchante sur le plan technique, et offrant des rixes particulièrement dynamiques.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés