Infernal : Hell's Vengeance
Plate-forme : Xbox 360
Date de sortie : 24 Septembre 2009
Résumé | Test Complet | Images | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


5/10

Sorti il y a près de deux ans sur PC, Infernal revient tenter sa chance sur Xbox 360.

Sorti il y a plus de deux ans sur PC, Infernal revient sur Xbox 360. Le concept n'a pas changé d'un iota : Ryan Lennox était autrefois un des anges les plus appréciés du Paradis. Mais ses méthodes de travail, parfois très rustres, lui ont valu de se faire couper les ailes. Errant sur Terre, l'ange déchu semble pourtant être une menace pour les agents du Paradis, qui décident tout simplement de l'éliminer. C'est alors qu'il reçoit une offre de l'Enfer : prendre sa vengeance et déchainer les flammes sur la Terre. Développé par Metropolis, Infernal : Hell's Vengeance se présente donc sous la fore d'un jeu de tir à la troisième personne (TPS pour les intimes). Outre des armes classiques, Lennox dispose de pouvoirs psychiques importants, permettant de se téléporter ou de se projeter sous forme astrale. Mais n'allez pas croire qu'il s'agisse d'un personnage surhumain. Que nenni, il faudra même faire particulièrement attention, tant le jeu se montre exigeant, et parfois injuste. Les énigmes proposérs sont quant à elles particulièrement basiques, et on retrouve les traditionnelles quêtes de carte d'accès, demandant de fouiller certains décors pendant des heures.

Sur le plan technique, Infernal est moins resplendissant. Le moteur accuse désormais un certain retard, et manque de punch. Le graphisme demeure assez correct, contrairement à la jouabilité qui souffre de lourdeurs étonnantes sur Xbox 360. Le personnage est lent, et les animations robotisées n'aident pas à conserver son calme. La musique à tendance heavy metal, ne manque pas d'attrait, les doublages américains sont pour leur part assez redondants. Enfin, la durée de vie demeure honnête. Une dizaine d'heures au compteur, peut être davantage vu la difficulté du soft.

VERDICT

-

Infernal a tout du titre moyen. Déjà perfectible sur PC, cette version console n'a pas été touchée sur le plan technique et souffre également d'une jouabilité beaucoup moins convaincante que l'original.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés