Dragon Age Origins Awakening
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 18 Mars 2010
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Dragon Age Origins accueille sa première véritable extension.

L'âge du dragon.

Dragon Age : Origins - Awakening est une extension autonome du jeu Dragon Age : Origins, un jeu de rôles évoluant dans un monde fantastique. Ainsi, vous pourrez parcourir ce titre sans avoir à posséder l'original, et débuterez alors au niveau 18. Mais si c'est le cas, vous pourrez récupérer votre personnage et sera à même de mieux comprendre le scénario (l'histoire reprenant là où elle s'était arrêtée l'année dernière). Nous voici donc lancer en quête de Fort Bastel (dans la région d'Amaranthine), où les derniers membres des Gardes des Ombres, une société secrète luttant contre le mal symbolisé dans le jeu par les Engeances, se sont retranchés. Ô surprise, à votre arrivée un combat débutera. Fort heureusement, vous pourrez enrôler dans votre équipe plusieurs personnage, dont Anders (un mage), ainsi que Mhairi (une paladine), mais aussi Oghren (le guerrier nain). L'histoire prend alors une drôle de tournure, puisque le nouveau dirigeant de Ferelden vous demandera de prendra la tête des Gardes des Ombres (ou de ce qu'il en reste) et de traiter avec l'ennemi. A l'instar des précédents jeux du studio BioWare, chaque choix aura ses conséquences, et le dénouement de l'histoire s'en verra obligatoirement affecté.

Sur consoles, le jeu prend place à la troisième personne, et vous aurez à diriger quatre personnages simultanément. Les combats ne sont pas vraiment dans la lignée de Mass Effect et se montrent plus classiques. Réalisées en temps réel, les batailles promettent un grand nombre d'ennemis à l'écran et il est possible de mettre l'action temporairement en pause, afin d'attribuer des ordres à vos compagnons. La stratégie prend donc apparemment le pas sur l'action, mais à dire vrai, l'IA n'est pas non plus toujours très véloce, à l'exception des boss plus costauds.  A vous de choisir au mieux afin d'infliger le plus de dégâts aux ennemis. Et au fil de la progression, des points vous seront attribués, RPG oblige. Là encore, il sera nécessaire de faire les bons choix dans les évolutions proposées. Les possibilités ont d'ailleurs été renforcées, avec nombreuses spécialisations et compétences inédites.

Une extension à la hauteur ?

Dragon Age Origins - Awakening demeure très proche de son prédécesseur, mais propose encore des graphismes satisfaisants, que ce soit la modélisation des personnages ou des différents environnements. Nonobstant des ralentissements subsistent dans certains lieux et certaines textures manquent parfois de finesse. Globalement les animations des personnages sont réussies sauf certaines poses assez ridicules. Les expressions faciales s'avèrent assez réalistes pour leur part. A noter également des textures qui s'affichent par blocs de temps en temps, comme pour tenter de masquer les chargements. La jouabilité est elle plutôt simple d'accès et excellente. Un titre qui reste d'ailleurs assez facile, le gameplay semblant d'ailleurs plus rustre que dans l'original, en tout cas davantage tourné vers l'action.

Niveau son, on retrouve des thèmes très réussis ainsi que les bruitages on ne peut plus classique. Les doublages français sont convaincants et il faudra les suivre avec intérêt. Car à plusieurs reprises, vous devrez choisir une réponse parmi plusieurs présentées. La durée de vie reste assez correcte, la trame principale se bouclant en une dizaine d'heures environ.


VERDICT

-

Dragon Age : Origins - Awakening est une extension globalement convaincante, et qui prolonge efficacement l'expérience de jeu. Son gameplay se montre cependant plus arcade que l'original, et parfois plus bourrin également, avec de multiples affrontements sanglants.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés