Scorpion : Disfigured
Plate-forme : PC
Date de sortie : 30 Octobre 2009
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6.5/10

Après plusieurs retards, Scorpion : Disfigured débarque sur PC.

Conçu par B-Cool Interactive, Scorpion : Disfigured est un FPS vous vous mettant dans la peau d'un agent appartenant à une organisation ultra secrète à Washington, le Scorpion. Nous sommes en 2048, une guerre civile a conduit à l'effondrement de l'ordre public en Bosnie, et l'entreprise pharmaceutique nommée Zinyth a décidé d'apporter son aide à la population. Mais une jeune scientifique découvre que les motivations de Zinyth n'ont rien d'humanitaire : Le groupe mène dans le plus grand secret des expériences humaines, et une virus est en cours d'élaboration pour transformer les hommes en une sorte de zombie. L'objectif de Scorpion est donc d'aller sur place et d'éliminer la menace biologique avant qu'elle ne prolifère. Pour cela, vous bénéficierez du panel d'armes classiques du jeu de tir à la première personne, et contrairement à la plupart des FPS actuels, en cas de dommages ennemis, votre barre de vie ne sera pas regènérer automatiquement. Il faudra donc trouver des medikits, même chose pour la lampe torche dont les batteries ne sont pas inusables. Le titre comporte des points d'expériences, acquis en massacrant les zombies. A terme, vous pourrez disposez de nouvelles compétences pour votre tenue de combat, dont par exemple le bullet time (effet de ralenti), une sorte de bouclier, de la télékinésie ou bien encore des attaques spectaculaires. Comme dans BioShock, vous disposez de plusieurs substances actives permettant d'améliorer vos forces.

Les graphismes du jeu sont globalement assez bons, et les animations fluides. L'univers semble s'inspirer des ténors actuels sur PC, mais on regrettera néanmoins certains passages terriblement sombres, où seule la carte pourra vous guider. Naturellement, vous pourrez toujours vous servir de votre lampe de poche, du moins si la batterie tient jusque là. La jouabilité demeure facile d'accès, et l'intelligence artificielle à la hauteur. Les phases de dialogues occupent par ailleurs une place importante dans le jeu, et fréquemment vos équipiers vous informeront de la situation dans les environnements à traverser. Mentionnons au passage, que le jeu est resté intégralement en anglais mais pour un FPS cela ne semble pas très dérangeant. A signaler également qu'aucun mode multijoueur n'est présent, et que la durée de vie demeure un peu courte en solo.

VERDICT

-

Vendu à prix budget, Scorpion : Disfigured est un FPS assez bien conçu dans l'ensemble, et d'un dynamisme certain.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés