Dungeon Siege III
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 17 Juin 2011
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7/10

Dungeon Siege accueille un troisième volet qui tranche avec ses prédécesseurs.

An de Grace 1294.

Créée par Gas Powered Games, la série Dungeon Siege change totalement d'approche dans ce troisième volume. Désormais développé par Obsidian Entertainment, le titre prend place en 1294, où l'équilibre fragile entre les puissantes factions du royaume d'Ehb a été rompu avec l'éclatement de ces dernières. Vous incarnez l'un des derniers membres des protecteurs du royaume tombés en disgrâce, la Dixième Légion, et vous êtes le seul à pouvoir unifier les terres et empêcher Ehb de plonger dans les ténèbres. Rejoint par un groupe de compagnons uniques, vous voyagerez à travers les terres magnifiques d'Ehb pour combattre toutes sortes de monstres et de malfrats en combinant votre maîtrise des armes, votre magie et votre ruse.

Quatre personnages répondent ainsi à l'appel : Katarina, la sorcière Lescanzi spécialiste des armes à feu, Lucas, le guerrier épéiste émérite, Reinhart le mage, et Anjali l'archonte. Chacun d'entre eux dispose d'un système de combat très personnel et de son propre armement. Il faut d'ailleurs du temps avant de maîtriser toutes les fonctionnalités du jeu. Neuf compétences seront à surveiller, et pourront être améliorer au fil de l'aventure. Comme à l'accoutumée, le joueur sera amené à faire des choix dans la partie, ce qui fera quelque peu évoluer le scénario dans un sens ou dans un autre.

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan technique, Dungeon Siege III se montre assez inégal. Le graphisme n'est pas des plus brillants, avec un rendu assez générique, et assez plat. Le character design ne sait pas non plus à quel saint se vouer, et oscille trop entre l'enjôleur et le steampunk. Heureusement, le moteur 3D tient plutôt la route, et évite tout chargement durant les missions, c'est déjà ça. La jouabilité est d'une trop grande complexité pour réunir un public large de joueurs. Il faut du temps avant de comprendre les techniques, ce qui exige patience et doigté.

L'ambiance sonore est assez en retrait. Les musiques manquent d'attrait, les bruitages sont assez creux, seul le doublage remonte un peu la sauce. Quant à la durée de vie, elle promet une campagne solo d'une douzaine d'heures, sachant qu'il est toujours possible d'y jouer à deux sur une même console ou jusqu'à quatre en ligne.

VERDICT

-

Dungeon Siege III abandonne son gameplay hack'n slash pur et dur, pour devenir un titre d'action/aventure plus traditionnel, et à la progression fortement linéaire (pour ne pas dire en couloirs). Forcément, tous n'apprécieront pas ces changements, mais le jeu d'Obsidian se veut plutôt sympathique dans son approche, notamment en multijoueurs.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés