Metal Gear Solid Rising : Revengeance
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation 3
Date de sortie : 21 Février 2013
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Après un développement pour le moins chaotique, Metal Gear Rising arrive enfin sur consoles.

Un spin off haletant.

Signé PlatinumGames, Metal Gear Rising : Revengeance n'est pas un nouvel épisode de Metal Gear Solid, mais plutôt ce que l'on appelle un spin-off. L'intrigue se focalise sur Raiden (vu dans MGS 2 et 4), un homme cybernétisé, aussi bien spécialisé dans les attaques silencieuses que dans les chocs frontaux. L'intrigue débute quatre ans après MGS 4, et Raiden est désormais membre d'une société militaire privée (Maverick). Il est chargé de la protection de personnalités politiques à travers le monde, et si son équipe exécutait toujours ses contrats avec brio, un jour ils vont pourtant tomber sur plus fort qu'eux. Lors de l'escorte d'un premier ministre africain, la mission tourne mal, et le chef du gouvernement est enlevé puis assassiné par le commando de mercenaires Desperado. Raiden a beau tenter de lutter, bien conscient du déséquilibre de puissance qui les oppose, il est pratiquement laissé pour mort après son affrontement contre Samuel Rodrigues (alias Jetstream). Maverick parvient à sauver Raiden, mais ce dernier n'a plus grand chose d'humains.

Désormais muni d'améliorations technologiques flamboyantes, Raiden aura à cœur de mener à bien sa vendetta, durant sept niveaux remplis d'action, et de nombreuses cinématiques dicteront la progression. Nous somme tout de même dans un Metal Gear, et la narration occupe une place importante. On retrouve d'ailleurs beaucoup de clins d'œils à la série historique, et quelques passages d'infiltration, certes réduits à leur plus simple expression (le champ de vision des ennemis est assez ridicule). Le jeu est certes court (cinq heures environ), mais il constitue un excellent défouloir. Doté d'une vitesse foudroyante et d'une force surhumaine, le personnage tranchera littéralement en deux ses ennemis à l'aide d'un katana (âmes sensibles s'abstenir). Le mode Blade permet de visualiser les ennemis au ralenti afin de déterminer le meilleur angle de découpe), tandis que le Zan Datsu offre la possibilité d'arracher la colonne vertébrale des adversaires pour y récupérer de l'énergie. La maîtrise de PlatinumGames se fait sentir, et le titre n'est pas si rustre qu'on aurait pu le penser. Au contraire, MGRR est exigeant, notamment dans son système de contre-offensif, qui oblige à bloquer une attaque en la stoppant grâce à son katana. Qui plus est, le titre demande un certain renouvellement dans le choix des combos, sous peine d'être rapidement mis au tapis ...

Une réalisation à la hauteur ?

Sur le plan technique, Metal Gear Rising : Revengeance se montre assez agréable dans l'ensemble. Le graphisme de ses environnements urbains est cependant quelque peu terne et vide, mais au moins le titre est fluide (pratiquement) en toutes circonstances. Les personnages multiplient les scènes de haute voltige, et s'avèrent très bien modélisés pour leur part. Les cinématiques sont par contre un peu compressés sur cette version Xbox 360. La jouabilité n'est pas aussi nerveuse qu'un Bayonetta, cela va s'en dire, mais les mécaniques sont particulièrement dynamiques, et l'on a plaisir à découvrir un système de combat qui requiert une certaine technicité, surtout lorsque les ennemis sont en supériorité numérique. La gestion de la caméra n'est hélas pas parfaite, et celle-ci a tendance à afficher des angles étranges durant les joutes.

La campagne principale de Metal Gear Rising : Revengeance est très courte, heureusement on retrouve quelques suppléments annexes, notamment des missions en réalité virtuelle (sous forme de tutoriels et de défis chronométrés), mais également la possibilité de collecter divers objets ou de refaire les anciens chapitres pour améliorer son score ou sa prestation. L'aspect sonore est plutôt soigné, avec des musiques très dynamiques, et des doublages américains convaincants. Les bruitages sont assez classiques pour leur part.

VERDICT

-

Diamétralement opposé à la série historique en termes d'approche, Metal Gear Rising : Revengeance jouit cependant d'une excellente mise en scène, et d'une réalisation plutôt agréable dans l'ensemble. Le titre de PlatinumGames affiche un gameplay d'une rare précision, mais l'expérience est malheureusement un brin courte, malgré la rejouabilité intéressante. Une bonne surprise quoiqu'il en soit, et l'un des grands jeux d'action du moment.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés