Homefront
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 15 Mars 2011
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
FPS
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7/10

Kaos Studios lance son nouvel FPS, un titre nous entraînant dans un futur alternatif pas vraiment enthousiasmant.

Il était une fois.

L'action du FPS Homefront se déroule dans un futur proche. Le scénario est torturé à souhait, mêlant géopolitique, complots, guerres et autres joyeusetés. Là pour l'occasion, les deux Corées se sont réunifiées sous l'impulsion de Kim-Jong-un, fils de l'actuel dictateur Kim-Jong-il. Après une longue cinématique, nous découvrons que la nouvelle République de Corée a pris progressivement le contrôle de l'Asie, et que les réserves de pétrole sont presque à sec. Face à la hausse du cour de brut, l'économie américaine va de plus en plus mal et le pays est en proie au doute. Bientôt il sera lui même envahi par les troupes coréennes puis occupé.

Le jeu débute alors dans un bus, où un pilote américain est en route pour un camp de prisonniers de guerre. L'ambiance est assez sombre (la classification 18+ est là pour le rappeler), et il faudra vite organiser la résistance si vous souhaitez en sortir indemne. Afin de repousser les lignes de fronts, Homefront propose un large choix de fusils d'assaut, snipers, mitraillettes légères, ainsi que des pistolets et les grenades pour faire le ménage dans la zone. On citera également quelques passages dans des véhicules (hélicoptère) où le mitraillage à volonté sera de mise. Pour le reste il faudra compter sur votre habileté lors des missions, ou presque. Homefront est avant tout un FPS où vous devrez faire le ménage tout seul, l'intelligence artificielle n'étant pas un modèle du genre.

Une réalisation à la hauteur ?

Si Homefront n'est pas le plus jeu de sa catégorie, il demeure cependant assez varié. Les personnages sont bien modélisés, et les décors très variés. Les environnements visités sont multiples (quartier résidentiels, bidonvilles, zone industrielle, campagne) et détaillés, et vient s'ajouter à cela une profondeur de champ plutôt crédible. L'animation connaît quelques ralentissements cependant, mais un correctif est d'ores et déjà disponible sur Xbox Live. La partie sonore n'est pas en reste, puisque des musiques de très bonne facture accompagnent le joueur dans le mode solo. Côté jouabilité, elle se montre assez efficace et très classique pour ce genre de jeu. Néanmoins le mode solo reste assez court, avec moins d'une dizaine de missions que les plus doués termineront en moins de 4 heures. Heureusement un mode multijoueur répond présent.

Le multijoueur est limité à 32 participants sur le Xbox Live. La qualité technique du jeu y est globalement identique. En ce qui concerne les modes de jeu, on en retrouve deux. Le premier est le traditionnel "deathmatch", le second la "domination" de zones, c'est à dire qu'il faut s'accaparer le plus de points de capture possibles sur la carte (à choisir parmi sept disponibles). On trouve également un système d'expérience évoquant les Medal of Honor ou Call of Duty. Le gameplay est plus sollicitant qu'en solo, étant donné que l'IA adverse s'avère plus efficace.

VERDICT

-

Homefront a le sens de la mise en scène et présente une campagne scénarisée sympathique, mais linéaire au possible et pour le moins courte. Le jeu est plus costaud en multijoueurs, avec des options de jeux sympathiques et une ambiance indéniable. Avec un peu plus de contenu, le titre aurait pu venir titiller la concurrence.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés