Enslaved : Odyssey to the West
Plate-forme : Xbox 360 - PlayStation 3
Date de sortie : 08 Octobre 2010
Résumé | Test Complet | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Ninja Theory lance enfin son nouveau projet sur consoles.

Il était une fois.

Enslaved est en réalité inspiré du roman chinois "Voyage en Occident". Mais les développeurs ont pris beaucoup de liberté, la première venant du cadre du jeu. Exit la Chine médiévale, place à l'Amérique futuriste. Mais si une catastrophe a fait disparaître la civilisation que l'on connaît, le monde n'est pas vraiment toujours empreint de griseur, au contraire, la nature a repris ses droits, et les couleurs vives dominent dans ce Enslaved. Les derniers humains sont regroupés en plusieurs communautés qui s'organisent pour échapper à Pyramide, une dangereuse organisation qui a décidé de les transformer en esclaves. Les robots présents dans le jeu sont donc à éviter coûte que coûte, et Trip en a fait les frais. Capturée, elle parvient à s'évader durant le transport, mais elle n'est pas seule. Elle devra supporter Monkey, un personnage assez imposante, mais ce couple devra s'entendre s'ils veulent tout deux rester en vie.

Les cinématiques s'enchaînent avec force et les missions avec entrain, et l'ombre d'Heavenly Sword se fait souvent sentir dans la partie. Les combats basés sur un moteur physique, permettent de lancer des débris contre des adversaires, ou bien de donner des coups de pied dans le décor pour interrompre une approche de combattants. Nous avons l'impression d'être dans un véritable film d'action, avec ses passages obligatoires d'énigmes et de zones cachées. La coopération entre Trip et Monkey est au centre du jeu, et la relation entre les deux personnages évoluera beaucoup au court de la partie.  L'alchimie fonctionne plutôt bien, l'IA sait réagir efficacement et on évite les latences parfois rencontrées dans Resident Evil 5 par exemple.

Une réalisation à la hauteur ?

Techniquement parlant, Enslaved démontre toute la maîtrise de Ninja Theory pour les supports actuels.  Les décors assurent le spectacle, les personnages sont modélisés avec soin, les environnements sont variés, et surtout, le jeu de lumière est impeccable. L'animation est de qualité (merci la motion capture) et ne ralentit pas une seconde, malgré le nombre de combattants parfois assez impressionnant. La jouabilité du jeu est plutôt simple d'accès et on maîtrisera rapidement les enchaînements de combo accessibles. A noter que certaines séquences de Quick Time Event ont été intégrées et vous demandent de presser un bouton précis, et ce, le plus rapidement possible, sous peine de se retrouver en difficulté. Quelques problèmes de caméra sont toutefois à noter.

La bande son du jeu est très jolie et demeure variée tout au long de l'aventure. Les doublages sont pour leur part forts convaincants et les bruitages classiques. La durée de vie est très honnête pour le genre. Comptez une dizaine d'heures pour terminer le jeu, davantage si vous optez pour une difficulté supérieure. N'oublions pas de signaler que le jeu est très sanglant et s'adresse donc à un public de 16 ans et plus.

VERDICT

-

Bonne surprise que ce Enslaved. Un titre efficace, tant dans son concept que dans sa réalisation, malgré un certain manque d'originalité et une grande facilité du jeu. Quoiqu'il en soit, la mise en scène frise le sans faute et le design est brillant.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés