Karaoké Revolution Glee
Plate-forme : Wii
Date de sortie : 04 Décembre 2010
Résumé | Test Complet | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Pop
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

La série Glee donne lieu à un jeu de karaoké sur Wii.

Karaoké Revolution Glee est donc un nouveau jeu permettant de pousser la chansonnette sur sa Wii. Il est donc nécessaire pour chanter d'utiliser le micro filaire Logitech qui se branchera sur les ports USB de la console. Il comporte un panel de 29 chansons, toutes issues de la série américaine "Glee", plus exactement de la saison 1 du programme. Néanmoins, la majorité des titres proposés sont des reprises de pop anglo-saxone (Lady Gaga, Celine Dion, Justin Bieber, etc), et on reconnait assez facilement les musiques, malgré une orchestration parfois très différente. Côté gameplay, rien de nouveau à constater, avec un concept peu ou prou proche d'un SingStar, et les classiques options multijoueurs en coopération ou bien en compétition l'un contre l'autre. Ce Karaoké Revolution Glee est d'ailleurs beaucoup plus conservateur que ses ainées, puisqu'ici, les clips officiels s'affichent en arrière fond, et qu'il n'est plus possible de personnaliser son avatar.

Sur le plan technique, Karaoké Revolution Glee s'en sort relativement bien et bénéficie d'une prise en main immédiate. Le design général est assez réussi et les clips sont parfaitement compressés. Le son est très bien reproduit, et la seule fausse note viendra de vous si vous n'assurez pas devant la TV. Rassurez vous, trois modes de difficultés sont présents et le jeu est parfois bien tolérant. On pourra d'ailleurs lui reprocher sa trop grande accessibilité, mais ce type de jeu se montre particulièrement adapté au grand public, alors difficile de faire autrement.


VERDICT

-

Classique mais efficace. Tel pourrait être le crédo de ce Karaoké Revolution Glee sur Wii. Un titre plutôt sympathique dans son genre, et qui plaira sans aucun doute aux fans de la série.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés