The Elder Scrolls V : Skyrim
Plate-forme : Xbox 360 - PC - PlayStation 3
Date de sortie : 10 Novembre 2011
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

Cinq ans après son illustre prédécesseur, la série Elder Scrolls accueille enfin un nouvel opus.

Il était une fois ...

L'histoire contée dans The Elder Scrolls V se déroule dans le royaume de Skyrim, près de deux siècles après les événements décrits dans le jeu vidéo Oblivion. L'assassinat du Haut-Roi de Bordeciel a plongé le pays dans la guerre civile, et c'est le moment où les dragons ont choisi de se réveiller. Face à une telle menace, une seule personne peut rétablir l'équilibre du monde, un certain Dovahkiin, fils de ... dragon. Dans ce monde magique, fortement inspiré par la mythologie viking, il vous faudra créer et jouer avec le personnage de vos rêves, du plus noble guerrier au plus sinistre assassin en passant par le plus sombre sorcier. Tout dépendra de vos actions. Le royaume est grand ouvert, au contraire de la population de ce territoire nordique, qui semble replié sur lui-même. Vous pouvez explorer cet univers à votre rythme et relever de brefs défis comme combattre des bandits, préparer des potions, créer des artéfacts magiques ou même convaincre des amis de vous aider. Skyrim comprend des milliers de personnages non jouables qui prennent vie de façon impressionnante grâce à des animations faciales et des dialogues en synchronisation labiale stupéfiants. Ils se lancent même dans des conversations improvisées non seulement avec vous, mais aussi entre eux. Par ailleurs, le personnage pourra tomber malade, ce qui changera quelque peu l'expérience du jeu, voire beaucoup si vous êtes atteint de vampirisme.

Le système de jeu se montre d'une grande richesse, tout en demeurant très accessible. Les mécanismes ont d'ailleurs été rendus plus accessible au grand public, et il est désormais permis d'ajuster la caméra derrière le personnage, ce qui offre la possibilité d'apprécier les nouvelles techniques de combat.  A noter qu'il est désormais possible d'assigner des tâches indépendantes aux deux mains du héros. Par exemple utiliser un bouclier pour repousser un ennemi avec le bras gauche, donner un coup d'épée avec le bras droit ou effectuer un sortilège.  RPG oblige, il faudra veiller à faire évoluer les compétences de son avatar. Pour cela, un large panel de missions vous attendent et vous retrouverez vite vos marques si vous avez jouez aux précédents opus. Le système de combat et de magie a cependant effectué quelques changements, et les statistiques corporelles ont disparu au profit d'un nouvel arbre de compétences beaucoup plus simple à utiliser. On pourra par contre regretter que le menu d'objets favoris mette le jeu en pause chaque fois que l'on en ait besoin.

Une réalisation à la hauteur ?

Skyrim se veut impressionnant sur le plan artistique. Le jeu profite en effet d'une richesse encore rarement rencontrée sur consoles, avec une multitude de détails dans les environnements et des paysages (villes, donjons, forêts) faisant preuve d'une réelle crédibilité. Cependant, de nombreux bogues techniques se font également sentir, avec du clipping à foison, des textures qui apparaissent en basse résolution, ou bien un comportement des ennemis parfois surprenant. Un correctif est cependant en préparation. Les temps de chargements s'avèrent parfois longuets, mais il y a du mieux là encore (NDLR : Il est cependant déconseillé d'installer le jeu sur le disque dur de la Xbox 360, suite à la découverte d'un bug qui pourrait faire freezer la partie).

Point de vue interface, le jeu s'en sort très bien avec pas mal d'options mais aussi avec une lisibilité certaine du menu. L'intelligence des personnages est assez crédible, et les doublages français de bonne qualité. Les musiques sont vraiment mélodieuses, et demeurent assez variées, s'adaptant avec succès à l'univers rencontré. Côté durée de vie enfin, elle s'avère être juste colossale. Libre à vous de foncer et vous concentrer sur l'intrigue principale (une bonne vingtaine d'heures) ou d'explorer les nombreuses quêtes secondaires. En effet, le jeu génère aléatoirement des centaines de quêtes annexes, de quoi y rester des semaines entières. Plutôt difficile, Skyrim signe de loin la meilleure prestation d'un jeu de rôles occidental de l'année, seuls quelques petits soucis techniques viendront troubler cet agréable et glacial spectacle.

VERDICT

-

The Elder Scrolls V : Skyrim est un très grand jeu de rôles. Son univers est vaste et développé, son challenge quasiment sans fin, et son atmosphère glacial et enivrante. Que ce soit explorer le royaume, participer à une guerre, bavarder avec les PNJ, développer ses activités, vous trouverez toujours une raison pour vous essayer à ce titre qui intègre tout ce dont on attend d'un RPG, mis à part peut être un mode multijoueurs.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés