The Host
Plate-forme : CD
Date de sortie : 27 Novembre 2008
Résumé | Test Complet | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Réalisé par Bong Joon-Ho

Séoul 2006. Hee-bong, patriarche d'une petite famille, tient un snack au bord de la rivière Han où il vit avec les siens. Gang-du, son fils aîné, est un garçon d'une quarantaine d'années immature et un peu primaire; Nam-joo, sa fille, est championne de tir à l'arc et membre de l'équipe nationale d'archers; Nam-il, son fils cadet, est un lambin au chômage. Tous couvent de leur amour la petite Hyun-seo, la fille de Gang-du, dont l'épouse a déserté le foyer depuis longtemps. Un jour, un monstre non-identifié surgit des profondeurs de la rivière Han et sème la panique, laissant derrière lui des centaines de morts. La petite Hyun-seo est enlevée par le monstre et disparaît sous les yeux de son père. La famille de Hee-bong vient de perdre ce qu'elle a de plus cher. Elle décide de partir en croisade contre le monstre.

Le cinéma sud-Coréen a pris son envol depuis plusieurs années en proposant des chefs-d'oeuvre inoubliables (Memories of Murder et la trilogie vengeresse de Park Chan Wook en sont les meilleurs exemples) mais il y a un genre pour lequel les Coréens n'ont pas encore (ou très peu) touché : le film de monstres. Et il faut bien avouer que The Host a de quoi rivaliser avec King Kong et Godzilla dont les références sont nombreuses, mais le film de Bong Joon-Ho se révèle assez original et d'ailleurs parfois très drôle tant le second degré est omni-présent. En dehors de son histoire fantastique assez loufoque, le long-métrage aborde un sujet assez difficile mais exploité ici avec brio : l'aide entre plusieurs membres d'une famille dysfonctionnelle qui se voit obligée de serrer les rangs afin de délivrer la fille du héros principal des griffes (ou plutôt tentacules car nous avons affaire à un monstre marin) de la créature, bien repoussante et fort bien animée (une société Américaine d'effets spéciaux s'en est occupé et ça se voit).

Malgré ce côté drôle, la seconde partie de The Host change de fusil d'épaule et devient réellement angoissante. On assiste à une partie de cache-cache entre la fillette de 13 ans et le monstre et le héros se trouve confronté à une décontamination pas piquée des vers. Le combat final est apocalyptique et mène vers une fin relativement tragique. Ceci dit, le cinéaste a absolument tenu à critiquer les gouvernements Coréens et Américains, à dénoncer la diffusion de produits toxiques pour éliminer la menace monstrueuse ainsi que fustiger l'instauration de la loi martiale. Si le mini pamphlet politique n'était pas présent, on aurait eu un film parfait. A noter dans les suppléments, pas mal de documentaires (les origines du film, la famille Park, le design de la créature, la communauté de Weta, de l'animatique au rendu final), des scènes coupées, les biofilmographies, les spots & bandes annonces, une rencontre avec Bong Joon-ho, ainsi qu'un reportage sur le tournage et sur le réalisateur en action.

 

 

VERDICT

-

The Host est une très bonne surprise. Un film de monstre très cohérent, bien règlé, et aux effets spéciaux réussis.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés