Fire Emblem Warriors
Plate-forme : Nintendo Switch - New Nintendo 3DS
Date de sortie : 20 Octobre 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Affrontez des légions de soldats et de monstres féroces en incarnant Marth, Xander, Corrin et bien d'autres héros de Fire Emblem.

Warriors un jour, Warriors toujours.

Développé par Omega Force, Fire Emblem Warriors reprend une formule bien connue des adaptes des Dynasty Warriors et Samurai Warriors. Lancé dans les combats, on s'apercevra qu'il n'y a toujours pas de vrais niveaux, mais que les environnements sont toujours séparés en petites zones. Le scénario s'appuie sur une histoire totalement originale où le royaume d'Aytolis, dirigé par la reine Yelena, est attaqué sans raison apparente par la nation voisine, Gristonne, ayant à sa tête le roi Oskar. Rowan et Lianna, respectivement le prince et la princesse du royaume d'Aytolis, doivent retrouver les Luxolithes, des joyaux détenus par les héros provenant des autres mondes, qui permettent de reconstituer l'Égide ardente dans le but d'arrêter Velezark, le Dragon du Chaos invoqué par le roi Oskar. En effet, l'ouverture d'un Multivers a permis à de multiples protagonistes de Fire Emblem de rejoindre le casting dans cet épisode. Certains sont exclusifs à Fire Emblem Warriors (Rowan et Lianna), d'autres proviennent de Fire Emblem Fates (Sakura, Xander, Corrin, etc), d'autres sont issus de Fire Emblem Awakening (Cordelia, Lucina, Chrom, etc), ou encore de Fire Emblem Shadow Dragon (Marth, Nabari, Ti,i, etc). La narration passe rapidement à l'arrière-plan au profit des combats purs et durs. On retrouve 23 protagonistes jouables et on notera également des séquences de QTE destinées à vous simplifier la tâche (à la fois lors des combats mais aussi pour passer un obstacle), mais la plupart des missions vous demanderont d'éliminer les centaines d'ennemis présents à l'écran. Heureusement, le style de combat de chaque personnage est suffisamment différent pour ne pas que la répétition s'installe trop rapidement. Et comme dans un Fire Emblem traditionnel, vous pourrez bénéficier du système du triangle des armes. Selon ce système, les épées sont efficaces contre les haches, qui ont l'avantage sur les lances, qui sont plus fortes contre les épées. Les tomes, les arcs, les dracopierres et les griffes ne sont pas intégrés dans ce système et sont ainsi neutres.

Quoiqu'il en soit, le jeu signe un sans faute pour ce qui est de la mise en scène, avec des cinématiques très stylisées, et une débauche d'effets spéciaux. Ce titre a été fait pour les fans, cela se sent, et ces derniers pardonneront plus certainement les nombreux défauts qui émaillent la progression. Comme à l'accoutumée, de nombreux éléments pourront également être recueillis sur le champ de bataille, notamment des veines dragunaires (à la manière de Fire Emblem Fates) qui permettent d'influer sur l'environnement, créant par exemple un pont à partir d'une falaise ou faisant disparaître une tempête de sable. Notons que les personnages glaneront de l'expérience tout au long de la partie, et il sera même possible de refaire les missions déjà parcourues en solo ou à deux en coopération. Le background Fire Emblem impose aussi des changements, puisque certains personnages possèdent également des aptitudes spécifiques (D'aucuns se battent à cheval ou sur des montures volantes), alors que le système de duos, introduit dans Fire Emblem Awakening, est également présent. Le niveau de soutien entre deux personnages augmente au fil des combats s'ils restent à proximité l'un de l'autre, tandis que les combattants pourront changer de classe avec un Magister à partir du niveau quinze.

Une réalisation satisfaisante ?

Premier Warriors conçu pour la Nintendo Switch, Fire Emblem Warriors s'en sort assez bien sur le plan technique, avec des effets lumineux convaincants, une modélisation des personnages plutôt crédible, des décors assez variés (bien que pas toujours très riches en textures) et des mouvements très proches de ce que l'on peut découvrir dans la saga Fire Emblem. Il y a souvent beaucoup d'ennemis à l'écran et l'intelligence artificielle s'en sort plutôt bien, mais nous réserve parfois d'étonnantes surprises. Notons que cette version Switch propose deux modes d'affichage, tout d'abord la Qualité (1080p mais 30 fps seulement) ou la Performance (720p mais 60 fps). La prise en main est hautement arcade, et le titre est très rustre, mais pouvait-il en être autrement ? Néanmoins, on regrettera la lenteur de l'évolution de statistiques des personnages (sauf en payant), chaque combat apporte peu d'expérience. En outre, lors des combats aériens, la caméra se montre parfois assez instable (heureusement un système de ciblage automatique des ennemis est présent). En solo, il est bien sur possible de jouer en mode nomade, mais aussi d'utiliser le Switch Pro Controller. Enfin, d'un point de vue musical, on retrouve heureusement des musiques tirées de la série, avec quelques remix très appréciables. Les doublages sont proposés uniquement en anglais sur la cartouche, mais il est possible de télécharger les voix japonaises via l'eShop.

La campagne principale (le mode Histoire) occupera une petite dizaine d'heures, avec des missions scénarisées et deux niveaux de difficulté (en débutant, les soldats reviennent automatiquement à la vie, en classique il faut passer par le temple pour les ressusciter). Le mode Chroniques propose quant à lui de revivre des événements s'étant déroulés dans les précédents Fire Emblem, tandis que le mode Inventaire sert à gérer ses équipement, et le Marché à enseigner de nouvelles techniques à ses unités. Mais Fire Emblem Warriors demeure avant tout un Musou, et certains trouveront la formule très répétitive, et l'absence d'un scénario digne de ce nom préjudiciable. Quoiqu'il en soit, les bonus à débloquer dans la galerie sont très nombreux (médailles, illustrations, musiques, modèles 3D).

VERDICT

-

Fire Emblem Warriors devrait séduire les fans de la série historique, qui retrouveront une ambiance particulièrement fidèle à saga et des mécaniques tout droit issus des récents épisodes 3DS. Si la structure narrative est réduite à sa plus simple expression et que le gameplay se montre passablement répétitif, la réalisation technique est assez jolie et les affrontements s'avèrent très dynamiques. Bref, un épisode de la saga "Warriors" avec ses qualités et ses faiblesses habituelles, mais aussi un contenu riche à découvrir.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés