Aragami : Shadow's Edition
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 22 Février 2019
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Aragami: Shadow Edition comprend Aragami: Nightfall ainsi que tout le contenu déjà sorti pour Aragami.

Maîtrisez les ombres.

Développé par Lince Works, Aragami est un titre qui avait commencé comme un projet étudiant, Twin Souls, avant d'attérir sur Kickstarter sans rencontrer le succès. Vous incarnez Aragami, un guerrier mort-vivant qui a le pouvoir de contrôler les ombres. Il a été rappelé dans le monde des vivants par Yamiko, une mystérieuse jeune fille emprisonnée dans la forteresse de Kyûryu par Kaiho, l'Armée de la Lumière. Tout au long de l'intrigue, le héros devra reconstituer sa mémoire en collectant des parchemins disséminées ça et là dans les niveaux, tout en recherchant cinq artefacts nécessaires à la libération de Yamiko. Ce titre indépendant est un pur jeu d'infiltration et le moindre contact avec l'ennemi signera la fin anticipée de la partie (un coup d'épée ou une flèche tue instantanément Aragami). Si vous êtes repéré par une alarme, non seulement les gardes seront en alerte, mais votre score final sera impacté par un malus. Au fil de la partie, vous débloquerez un large éventail de pouvoirs-Ombre, permettant d'invoquer des trous noirs pour aspirer les ennemis, se téléporter d'une zone d'ombre à une autre , créer des clones-ombre pour brouiller sa position, ou encore d'utiliser des kunaï pour atteindre les gardes éloignés. Toutefois, les compétences spéciales ne peuvent être utilisées que deux fois, ensuite vous devrez trouver un temple dans le stage visité pour recharger vos pouvoirs.

Bien évidemment, il existe plusieurs possibilités pour aborder chaque situation, mais ce successeur à Tenchu affiche une difficulté assez relevée. Il y a beaucoup de gardes dans les niveaux, parfois un peu trop (on dépassé allègrement la cinquantaine) pourtant les environnements sont en général plutôt restreints et avec peu d'endroits pour se mettre à couvert. Les points de passages (ou checkpoints) sont également assez frustrants, car si vous tombez au combat, les gardes ressusciteront en même temps que vous. La longueur des niveaux renforce cette impression de difficulté injuste ainsi que le côté répétitif du jeu, les tâches à effectuer n'évoluant pas beaucoup d'un stage à l'autre. Et n'espérez pas retrouver de mode multijoueurs sur une même console hélas.

Une réalisation agréable ?

Aragami affiche un visuel assez réussi, merci le cel shading. La direction artistique est l'une des réussites du jeu, nous plongeant dans un Japon médiéval très maîtrisé. Malgré un budget limité, Aragami présente une véritable identité visuelle et quelques cinématiques plutôt charmantes. L'animation n'est hélas pas sans reproche, avec quelques ralentissements notables dans cette version Switch. La prise en main demeure assez classique, et invite à éviter tout contact direct avec ses adversaires. Mieux vaut agir tapi dans l'ombre et les tuer furtivement par derrière ou en sautant d'un toit. Aragami ne peut pas se battre au corps-à-corps ni bondir directement sur un garde. On pourra compter sur une clochette pour faire du bruit et attirer ses adversaires, ou encore un écran de fumée pour espérer filer à l'anglaise pendant que le rival est confus. L'aventure comporte un total de 13 chapitres, soit une durée de vie d'environ dix heures pour la campagne principale. Cette mouture Switch comporte également l'extension Aragami Nightfall qui fait office de prologue, avec deux personnages additionnels (Shinobu et son sensei, Hyo), chacun équipé d'un ensemble de nouvelles capacités. De même, le DLC Assassin's Masks est présent et inclut douze skins d'apparence.

Nightfall comporte 4 chapitres, les plus forts sans doute d'Aragami. Nous pourrons notamment y découvrir les vicissitudes qui ont conduit à l'éveil du légendaire Aragami et expérimenter trois nouvelles techniques d'ombre. Il est très évident que Lince Works a mis beaucoup de temps et d'efforts dans cette extension et on appréciera particulièrement la dynamique du binôme dans le mode coopération en ligne (également multiplateforme Switch/PC/Xbox One). Les doublages sont quant à eux entièrement en japonais (les textes écrans sont en français) afin de renforcer l'immersion. Le jeu est clairement axé sur le scoring, avec un un tableau des scores extrêmement complet chaque niveau terminé (Temps, Objet trouvés, Nombre de soupçons éveillés, Corps découverts, Nombre de fois détecté, Ennemis éliminés, etc). Ce genre de production étant devenu rare de nos jours, Aragami devrait séduire les amateurs du genre. Les nouveaux venus risquent de trouver le jeu frustrant, tant il se révèle parfois redoutable.

VERDICT

-

Aragami est une production indéniablement agréable à parcourir. Le jeu s'approprie les mécaniques du genre d'infiltrations propres à des séries telles que Tenchu, tout en les utilisant à sa manière. Le résultat est très perfectible, la réalisation manque un peu de stabilité, et le degré de difficulté aura raison des plus impatients ou des joueurs plus habituées aux productions modernes (et la recharge automatique de la santé). Cette Shadow Edition se pare de l'extension Aragami Nightfall qui présente une aventure plus torturée que la campagne principale et nous réserve une durée de vie de facto améliorée. Même si tous les aléas n'ont pas été réglés depuis sa sortie PC, Aragami constitue quoiqu'il en soit une expérience divertissante sur Nintendo Switch.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés